LA VITA E BELLA

La vie est trop courte pour ne pas la vivre pleinement à chaque instant de chaque jour
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Champagne-Ardenne (Ard, Aube, Marne, Haute-Marne)

Aller en bas 
AuteurMessage
Evelyne
Admin
avatar

Messages : 803
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 62
Localisation : Floreffe - Belgique

MessageSujet: Champagne-Ardenne (Ard, Aube, Marne, Haute-Marne)   Mer 29 Aoû - 2:57



La Champagne-Ardenne est une région française qui regroupe quatre départements : l'Aube, les Ardennes, la Haute-Marne et la Marne.


Histoire

La région Champagne-Ardenne a une histoire très riche depuis l'Antiquité :

- A l'époque romaine, la ville de Reims (Durocortorum) était un carrefour de routes et était une des villes les plus peuplées au nord de Rome,
- Au début du Moyen Âge, en 496, Clovis Ier a été baptisé par saint Rémi dans la cathédrale primitive de Reims, c'est la raison pour laquelle Reims est devenue la ville du sacre des rois de France jusqu'à Charles X,
- Vers l'An mil, l'archevêque de Reims, Gerbert d'Aurillac a joué un grand rôle, il est devenu pape sous le nom de Sylvestre II, il était un ami de l'empereur Othon III,
- De la fin du XIIe siècle au XIVe siècle, la Champagne était une région très riche avec ses foires : Lagny-sur-Marne (dans l'actuelle région administrative d'Île-de-France), Provins, Troyes, et Bar-sur-Aube, qui étaient sur deux routes de pèlerinage vers Rome.
- En 1871, a eu lieu la bataille de Sedan dans les Ardennes,
- Pendant la Première Guerre mondiale, les Ardennes ont été le lieu de passage de l'invasion ennemie (Charleville était le QG du Kronprinz), la Champagne a été le théâtre des combats après la Première bataille de la Marne près de Paris (6 au 9 septembre 1914) : le Chemin des Dames (printemps 1917), puis la Seconde bataille de la Marne (1918),
- Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Ardennes ont de nouveau été le lieu de passage de l'armée nazie puis ont fait l'objet d'âpres combats en 1940 (défaite française), puis en 1944 (bataille des Ardennes),
La cérémonie de réconciliation entre la France et l'Allemagne a eu lieu en la cathédrale de Reims, en présence du président Charles de Gaulle et du chancelier Konrad Adenauer, célébrée par le cardinal François Marty
- En 1996, le pape Jean-Paul II est venu à Reims pour le 1500e anniversaire du baptême, par saint Remi de Clovis et de ses soldats.


Géographie

La région Champagne-Ardenne se situe au Nord-Est de la France. Elle possède une frontière commune avec la Région wallonne (Belgique). Elle est composée de 4 départements (les Ardennes, la Marne, l’Aube et la Haute-Marne). Enfin, elle s'étend sur une superficie de 25 606 km².

Le réseau hydrographique, globalement orienté est-ouest, est dominé par la Seine, la Marne, l'Aube, l'Aisne (affluent de l'Oise) et la Meuse. Un dispositif d'écrêtage des crues de la Seine, destiné à protéger la région parisienne, comprend quatre barrages-réservoirs :

Dans le bassin de la Marne, le lac du Der, le plus grand lac artificiel d'Europe.
Dans le bassin de la Seine, le lac d'Orient
Dans le bassin de l'Aube, le lac du Temple, et le lac d'Amance.


Économie

61,4% du territoire consacré à l'agriculture
1er rang national pour la production d'orge et de luzerne pour la déshydratation
2e rang national pour la production de betteraves industrielles, d'oignons et de pois protéagineux (pois fourragers)
3e rang national pour la production de blé tendre et de colza
28 237 hectares de vignoble
Ventes annuelles de bouteilles de champagne en 2001 : 263 millions de bouteilles (progression de 4% par rapport à 2000), 37,6% est consacrés à l'export
25% de la production Française de bonneterie
3e région métallurgique française


Culture, tourisme

291 hôtels de tourisme homologués (8 000 chambres)
152 structures offrant des chambres d'hôtes
19 musées, 92 salles de cinéma, 16 théâtres, 10 terrains de golf
650 km de voies navigables et 8 plans d'eau (dont le Lac du Der-Chantecoq, le plus grand plan d'eau artificiel d'Europe) réservé au tourisme
Les visiteurs s'orientent pour la plupart vers la Champagne chargée d'histoire, ses vignobles et ses caves prestigieuses. Les sites et itinéraires se diversifient avec la découverte du patrimoine et de la gastronomie : Troyes et ses maisons anciennes, Langres avec ses remparts, Épernay, les vallées de la Marne et de la Meuse, Sedan, Reims ou encore Colombey-les-Deux-Églises.

Une curiosité naturelle à voir dans le parc naturel régional de la Montagne de Reims : les faux de Verzy.


source : Wikipédia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Champagne-Ardenne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NADINE
Admin
avatar

Messages : 303
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 59
Localisation : La Bruyère

MessageSujet: Re: Champagne-Ardenne (Ard, Aube, Marne, Haute-Marne)   Mer 12 Déc - 9:15

Voici le compte rendu d'un week-end en Champgne en septembre 2005

Troyes

Dans le centre historique, les maisons à colombages sont souvent de guinguois, et certaine ruelles médiévales si étroites que l'on peut se passer des objets d'une maison à l'autre, de part et d'autre de la rue...



Troyes est aussi une ville d'art, avec ses hôtels particuliers, ses musées et ses dix églises classées regorgeant de vitraux de 12ème au 20ème siècle.



La ruelle aux chats




Ces maisons à pignons ont tellementrapprochées , de part et d'autre de la ruelle, qu'un chat peut aisement sauterd'un toit à l'autre. Les bornes, à l'entré, empêchaient les roues es chariots de heurter les murs. La nuit, comme la plupart des autres rues, une herse la fermait.



La ruelle s'élargit et devient la rue des Chats. Sur la gauche, un passage donne accès à la cour du Mortier-d'Or dont la très belle architecture a été reconstituée à partir d'éléments anciens.




L'architecture troyenne



En 1524, le grand incendie ravage le corps du bouchon (le plan de la ville forme un bouchon de champagne). Ses habitants, qui profitent d'un plein esor économique, reconstruisent des demeures plus luxueuses que l'on découvre en parcourant le coeur historique.



Les maisons à colombages Renaissnce se composent d'une charpente en poutre de chêne entre lesquelles est intercalé le torchis, mélange de terre et de paille. Les étages à encorbellement reposent souvent sur des consoles sculptées. Ils sont surmontés par des pignons pointus à auvent et un toit en tuiles plates.



Certaines demeures adoptent l'appareil champenois, damier de briques et de moellons de craie. Les plus élégantes sont construites en pierre , matériau alors fort onéreux du fait de l'éloignement des carrières.



Avis personnel
Troyes est ville charmante enplus de don coeur historique dont je vous ai montré les photos, il faut absolument aller voir l'église Saint Madeleine et son superbe jubé.

Isle-Aumont



Sur l'axe de la Seine, qui fut un axe privilégié, la butte d'Isle-Aumont témoigne d'un passé particulièrement riche. Sur ce promontoire se sont succédés des habitats néolithiques, puis celtiques, des sanctuaires païens et chrétiens, un camp viking, des nécropoles, des monastères et des châteaux. Maints vestiges en subsistent, qui ont été révélés par des fouilles. De superbes sarcophages mérovingiens (du 5ème au 8ème siècle)provenant d'un établissement monastique détruit par les normands, indiquent que ce sanctuaire était très fréquenté.




Eglise Saint-Pierre



Elle fut reconstruite au 10ème siècle: de cette phase datent l'abside de forme semi-circulaire, dégagée sous le choeur, ainsi que la table d'autel. En 1097, Robert de Molesme fonda un prieuré bénédictin, mais c'est au 12ème siècle que commença la constructionde l'église actuelle. Plus vaste que la précédente, elle comportait une nef avec deux collatéraux et se terminait par un choeur surélevé, l'ancien ayant été remblayé. Les collatéraux furent démolis au 15ème et 19ème siècle, et une seconde nef ajoutée au 15 et 16ème siècle.



Avis personnel
Joli endroit vaut le détour et nhésitez pas à demander les explications des charmantes voisines...

Essoyes

Charmant petit village presque à la frontière avec la Bourgogne. C'est là qu'Auguste Renoir avait acheté une maison. Il y vint passer chaque été en famille. De nombreux tableaux de cepeintre représentent la campagne environnante.
A voir:
- son atelier
- la maison de la vigne
- le cimetière où la plupart des membres de la famille Renoir sont enterrés.



Colombey-les-deux-Eglises

Cevillage typique de haute Champagne, avec ses pierres blanches apparentes, est situé à l'orée de la forêt des Dhuits. Il doit sa notoriété à Charles de Gaulle qui venait ici dans sa propriété de la Boisserie. Le général est enterré dans le petit cimetière du village.

La Boisserie



Le général devint propriétaire de la Boisserie en 1934. Pendant la guerre, la demeure fut endommagée par l'occupant: une partie du toit brula et unmur s'effondra. Il fallut attendre le 30 mai 1946 pour que le général et sa famille reviennent s'y installer, après avoir fait exécuter des travau[strike]: l'ajout d'une tour d'angle et d'un porche. Depuis la Boisserie n'a plus changé... Elle perpétue la présence de son hôte illustre qui s'y délassait et y mûrissait ses grandes décisions.
Le public est admis dans un salon du rez de chaussée: souvenirs, livres, portraits de famille et photographies de personnalités. On entre aussi dans la bibliothéque sur laquelle donne le bureau hexagonal, et dans la salle à manger.



Le général est enterré dans le cimetière qui entoure la petite église. Une tombe d'une grande sobriété.



Le Mémorial
Inauguré le 18 juin 1972, il dresse sa croix de Lorraine sur la "Montagne" dominant le village et les fôrets des alentours, dont la fôret de Clairvaux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vitabella.activebb.net
Evelyne
Admin
avatar

Messages : 803
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 62
Localisation : Floreffe - Belgique

MessageSujet: Re: Champagne-Ardenne (Ard, Aube, Marne, Haute-Marne)   Sam 9 Aoû - 0:04

Reportage de Pat, mai/juin 2008.

Abbaye de Trois Fontaines (St Dizier).



L'abbaye de Trois Fontaines fut fondée en 1118 par une dizaine de moines, sous l'impulsion de Bernard de Clairvaux et Guillaume de Champeaux, évêque de Chalons. L'église abbatiale fut construite et consacrée au milieu du 12è siècle. L'abbaye gagna très vite en importance et en rayonnement, grâce aux nombreux dons dont elle fut l'objet dés sa création ; elle fonda plusieurs abbayes "filles" en France mais aussi en Hongrie et en Croatie.
Dés le XIIIè siècle toutefois, ses possessions se réduisent ; elle ne souffre pas des guerres des XIVè et XVè siècles, et maintient jusqu'au XVIIIè siècle un patrimoine enviable. C'est le Cardinal de Tencin qui décide de reconstruire l'abbaye, et de remanier l'église au goût du XVIIIè siècle.

Aujourd'hui, après avoir passée l'entrée monumentale, l'église en ruine, débarassée d'une partie de ces rajouts, envahie par la végétation, laisse réapparaître ses pierres de fondations et sa nef telle qu'elle fut pensée au XIIè siècle. Le parc, privé, se visite, et les trois fontaines s'y dévoilent au gré d'une superbe promenade.

_________________
J'ai tendu des cordes de clocher à clocher, des guirlandes de fenêtre à fenêtre,
des chaînes d'or d'étoile à étoile, et je danse.
Arthur Rimbaud (Illuminations)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Champagne-Ardenne (Ard, Aube, Marne, Haute-Marne)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Champagne-Ardenne (Ard, Aube, Marne, Haute-Marne)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les soldats disparus en haute marne
» Riaucourt Haute-Marne
» Avis de marché - DRAC Champagne Ardenne - Retable, panneaux peints, sculpture
» 00 - Champagne Ardenne (Coup d'Oeil sur)
» Les vaches de la haute marne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VITA E BELLA :: TOURISME :: France-
Sauter vers: