LA VITA E BELLA

La vie est trop courte pour ne pas la vivre pleinement à chaque instant de chaque jour
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Octobre

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Evelyne
Admin
avatar

Messages : 803
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 62
Localisation : Floreffe - Belgique

MessageSujet: Octobre   Mer 1 Oct - 1:30

1er octobre

On fête aujourd'hui sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et saint Remi, évêque de Reims qui baptisa Clovis.

Fête nationale en Chine.


Journée internationale pour les personnes âgées décrétée par une assemblée générale de l'ONU le 14.12.1999.

Journée internationale pour la musique.
Créée en 1975 par Lord Yehudi Menuhin, alors Président du Conseil international de la musique, cette journée se voulait d'approfondir la réflexion sur le rôle de la musique. Lord Menuhin souhaite que la Journée internationale de la musique "constitue un accomplissement de nos activités et devienne un événement visant à enrichir la connaissance de notre art autant qu'à renforcer les liens de paix et d'amitié qui unissent les peuples grâce à la musique". Dans cette optique, cette Journée internationale de la musique a pour objectifs majeurs de promouvoir la musique dans la société et de prôner les valeurs de l'UNESCO.

1684, mort de Pierre Corneille, écrivain français, auteur du "Cid".

1935, naissance de Julie Andrews, célèbre "Mary Poppyns".

1958, création de la Nasa.

_________________
J'ai tendu des cordes de clocher à clocher, des guirlandes de fenêtre à fenêtre,
des chaînes d'or d'étoile à étoile, et je danse.
Arthur Rimbaud (Illuminations)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelyne
Admin
avatar

Messages : 803
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 62
Localisation : Floreffe - Belgique

MessageSujet: Re: Octobre   Mer 1 Oct - 1:31

Le mois d'octobre est le dixième mois des calendriers grégorien et julien.

Son nom vient du latin october (de octo, huit) car il était le huitième mois de l'ancien calendrier romain.

La Révolution d'octobre a commencé en 1917 le 25 octobre (parfois appelé aussi octobre rouge) du calendrier julien (utilisé dans la tradition orthodoxe russe), soit le 7 novembre du calendrier grégorien.

Dans la plupart des pays ou régions d'Europe qui appliquent l'heure d'été, le dernier dimanche d'octobre est celui du passage à l'heure d'hiver, c'est-à-dire le retour à l'heure normale du fuseau horaire. Dans certains pays ou régions de l'hémisphère sud, ce même dimanche est celui du passage à l'heure d'été.

Dans la religion catholique, le mois d'octobre est dédié à Notre-Dame du Rosaire et aux anges gardiens.

_________________
J'ai tendu des cordes de clocher à clocher, des guirlandes de fenêtre à fenêtre,
des chaînes d'or d'étoile à étoile, et je danse.
Arthur Rimbaud (Illuminations)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelyne
Admin
avatar

Messages : 803
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 62
Localisation : Floreffe - Belgique

MessageSujet: Re: Octobre   Mer 1 Oct - 1:44

1800, la Louisiane devient française.



Le traité de San Idefonso signé entre l'Espagne et la France restitue le territoire espagnol de la Louisiane aux Français. La France possédait la Louisiane depuis 1683. Mais elle l'avait abandonnée en 1763 à la suite de la guerre de sept ans. La Louisiane fut alors partagée entre l'Angleterre et l'Espagne. En 1803, Napoléon Ier vendra cette terre aux Etats-Unis. En 1812, La Louisiane deviendra le 18ème état des Etats-Unis.




C'est un endroit qui ressemble à la Louisiane
A l'Italie
Il y a du linge étendu sur la terrasse
Et c'est joli
Nino Ferrer ... une petite merveille de chanson !

http://media.putfile.com/19-Le-sud


_________________
J'ai tendu des cordes de clocher à clocher, des guirlandes de fenêtre à fenêtre,
des chaînes d'or d'étoile à étoile, et je danse.
Arthur Rimbaud (Illuminations)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelyne
Admin
avatar

Messages : 803
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 62
Localisation : Floreffe - Belgique

MessageSujet: Re: Octobre   Mer 1 Oct - 2:13

1869 Vienne invente la carte postale.



La carte postale fait son apparition à Vienne, en Autriche. Ce jour-là en effet, sa circulation est réglementée par le directeur des Postes. Dans les quinze années précédentes, des exemplaires de cartes postales avaient été expérimentés, notamment en Allemagne. De fait, dans plusieurs pays d’Europe, l’époque donne naissance à des formats qui s’approchent de ce que l’on appelle maintenant la carte postale. Cependant, leur diffusion reste confidentielle et elles ne disposent pas d’un statut propre au sein des postes.




Origine de la carte postale
Lorsque l'on tente de connaître l'origine de la carte postale, on peut entrer dans des querelles de spécialistes qui dureront certainement pour l'éternité tant les origines de la carte postale sont multiples. Nées de la conjonction d'évènements et d'inventions multiples, l'origine des cartes postales se perd dans la nuit des temps, et c'est bien ainsi.
Parmi les ingrédients nécéssaires à l'apparition de la carte postale, il fallait des techniques de reproduction peu coûteuses, des artistes pour graver les originaux, des ouvriers pour les produire, des marchands pour les vendre, des clients pour les acheter et des moyens de communication rapides, fiables et réguliers pour les acheminer. Ce n'est qu'à la fin du XIXe siècle et début du XXe que tous ces éléments se trouvèrent réunis pour assurer le succès de la carte postale.



Les traditions
Si l'on remonte au XVIIe siècle, on s'échangeait déjà des "billets de visite" écrit au dos de cartes à jouer, eux-mêmes hérités de traditions plus anciennes encore. Plus tard des graveurs diffusaient des cartes de voeux qui deviendront des cartes de nouvel an. Mais c'est certainement dans le dernier tiers du XIXe siècle que tous les ingrédients se cristallisent autour de la "carte postale" officialisée, en Autriche d'abord (1869), puis en Allemagne (1870), les autres pays européens suivant ensuite.



La législation
C'est en 1872 que la France officialise la carte postale, après quelques expériences de "cartes postes" pendant la guerre de 1870. Le monopole de production de l'administration est très vite abandonné, et l'autorisation au verso des cartes de "mentions manuscrites ou imprimées de toutes natures" de 1883 permettra l'apparition de la carte postale illustrée.



Les techniques de reproduction photographique
La photographie et la reproduction photographique ont fait des progrès énormes depuis le début du XIXe siècle. Les travaux conjugués de Niepce et Daguerre, puis ceux de Talbot posent les bases de la photographie sur négatif et de la reproduction sur papier. Poitevin inventera la photocollographie appelée plus tard phototypie, technique qui permettra, pour un prix de revient très bas, de produire en grande quantité des vues de qualité. Le procédé deviendra industriel vers les années 1890. C'est ce procédé qui assurera les beaux jours de la carte postale illustrée. Dès cette époque, de grands imprimeurs s'équiperont pour produire une quantité énorme de cartes postales. Le procédé est néanmoins suffisamment simple pour que de petits photographes s'équipent pour assurer leur propre production. Cette pratique s'estompera néanmoins avec le temps pour des raisons de rentabilité, et la quasi totalité des vues seront imprimées par de gros imprimeurs.



Les grands éditeurs français
La plus grande partie des cartes postales illustrées étaient produite par les grands éditeurs nationaux. Leur production, difficile à évaluer en raison de la discrétion des imprimeurs est cependant évaluée entre 300 millions et 600 millions de cartes par an, chaque vue étant tirée entre 6500 et 45000 exemplaires.


(sans doute, une des plus vendues au monde ! Rolling Eyes)

_________________
J'ai tendu des cordes de clocher à clocher, des guirlandes de fenêtre à fenêtre,
des chaînes d'or d'étoile à étoile, et je danse.
Arthur Rimbaud (Illuminations)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NADINE
Admin
avatar

Messages : 303
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 59
Localisation : La Bruyère

MessageSujet: Re: Octobre   Jeu 2 Oct - 8:25

2 octobre

Aujourd'hui, nous fêtons les Léger.


Les pays suivants célèbrent leur fête nationale :
Guinée : Jour de l'Indépendance (1958)

1980 : Décès du cinéaste français Louis Dаquin, âgé dе 72 аns. Sοn œuvrе lа рlus remarquée a été "Le Point du jour", en 1949.

Anniversaire

Sting


Chanteur et acteur anglais
Né à Newcastle le 02 octobre 1951

Biographie de Sting

Gordon Matthew Sumner, dit Sting, commence par officier dans l'éducation nationale britannique en tant qu'instituteur. Excellent musicien, il est également bassiste dans un groupe de jazz la nuit. C'est à cette époque qu'il reçoit le surnom de 'Sting' car il porte souvent un pull à rayures noires et jaunes. Mais des rencontres décisives le propulsent au statut de star : Stewart Copeland et Andy Summers. Ce trio formera le groupe mythique 'The Police'. Ils acquièrent une réputation légendaire, les albums et les concerts se succèdent. Chanteur et bassiste au sein du groupe 'new wave', Sting entame cependant une carrière solo après leur séparation. Il s'imprègne de nouvelles formes musicales : des rythmes orientaux alliés à une tonalité rock, de la pop éclectique en somme. Il s'aventure également au cinéma et participe à quelques films dont 'Dune' de David Lynch. En 2006, Sting renoue avec la musique classique et sort un album 'Song From The Labyrinth', une sorte de reprise des airs de John Dowland, joueur de luth du XVIIe siècle.

Gandhi



Homme politique et philosophe indien
Né à Porbandar le 02 octobre 1869
Décédé à Delhi le 30 janvier 1948

Biographie de Gandhi

Hindou élevé dans le plus grand respect de l'islam, Gandhi est fasciné par le jaïnisme, cette religion prônant la non-violence. Marié à quatorze ans, il part néanmoins à Londres, où il est avocat. Il passe ensuite vingt ans en Afrique du Sud et y défend la communauté indienne immigrée des discriminations raciales. De retour aux Indes en 1914, il est décidé à mettre un terme à l'exploitation coloniale de son pays, sans répandre une goutte de sang. Il y parvient en 1947, grâce à un programme de non-coopération (boycott des écoles, tribunaux, et produits britanniques) et de manifestations silencieuses, telle la 'marche du sel'. Mais il ne peut empêcher la rupture de l'union sacrée qui unissait jusqu'alors Hindous et Musulmans : malgré son jeûne protestataire, les Indes se divisent en deux Etats. Le plus grand exode de l'Histoire et d'ignobles massacres accompagnent la création du Pakistan. Révolutionnaire pacifiste, le 'Mahatma' a renoué avec certaines traditions comme l'artisanat et la vie communautaire, mais a voulu en briser d'autres tel le système de castes. Assassiné par un extrémiste hindou, il est perçu comme le 'Père de la nation indienne'.

_________________
"Le bonheur ne consiste pas à acquérir et à jouir, mais à ne rien désirer, car il consiste à être libre."
Epictète, extrait de Manuel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vitabella.activebb.net
Evelyne
Admin
avatar

Messages : 803
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 62
Localisation : Floreffe - Belgique

MessageSujet: Re: Octobre   Ven 3 Oct - 0:51

3 octobre

C'est aujourd'hui la saint Gérard et on fête aussi les Jerry, Blanche et Candice.

Fête nationale en Corée du Sud et en Allemagne depuis 1990, date de la réunification des deux Allemagne.

A minuit l'Allemagne en liesse, fête sa réunification. Un traité d'union, bientôt ratifié par l'ensemble de la communauté internationale, met fin à la division. A Berlin, des centaines de milliers de personnes ont entonné "l'Hymne à la joie" de Beethoven en agitant des drapeaux rouge, or et noir. Après la chute du mur de Berlin en novembre 1989, une nouvelle Allemagne est née.

1971, sortie de "The Big Boss" à Hong Kong.
La première du film est un véritable succès. Il remet au goût du jour les arts martiaux et lance la carrière internationale de Bruce Lee qui devient alors une véritable star. Premier film d'une série de cinq, il sort un an plus tard aux Etats-Unis sous le nom "Fist of fury".

_________________
J'ai tendu des cordes de clocher à clocher, des guirlandes de fenêtre à fenêtre,
des chaînes d'or d'étoile à étoile, et je danse.
Arthur Rimbaud (Illuminations)


Dernière édition par Evelyne le Ven 3 Oct - 1:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelyne
Admin
avatar

Messages : 803
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 62
Localisation : Floreffe - Belgique

MessageSujet: Re: Octobre   Ven 3 Oct - 0:54



SOS est depuis le 3 octobre 1906 le groupe de lettres du code Morse international qui sert de signal de détresse et de demande d'assistance immédiate.

Il est constitué de trois points, trois traits et trois points (· · · — — — · · ·, qui se lit ti ti ti ta ta ta ti ti ti). Ce sont les mêmes éléments que pour la séquence de lettres S, O, S, sauf que le signal SOS est envoyé comme s'il formait une lettre unique : c'est-à-dire en remplaçant les intervalles inter-lettres par des intervalles inter-éléments.

Le signal radio original de détresse était CQD. Proposé par Marconi et adopté en 1904, le CQ était un préfixe général demandant l'attention, suivi d'un D pour détresse. Il était souvent lu comme « come quick, distress » (« venez vite, détresse »). Le signal CQD n'a pas survécu longtemps ; à la conférence internationale de Berlin, le 3 octobre 1906 le standard allemand SOS était adopté, choix officiellement ratifié en 1908. Le signal CQD resta utilisé encore quelques années, surtout par les opérateurs britanniques qui l'avaient proposé initialement.

Le premier sauvetage suite à un signal de détresse radio fut, en janvier 1909, celui de 1500 personnes après la collision du Republic et du Balta, récupérées par le Baltic après réception du message CQD. Le SOS fut utilisé peu après, pour l'une des premières fois, par les Opérateurs Radios du paquebot Titanic, lorsque ce dernier heurta un iceberg, le 14 avril 1912, en conjonction avec le signal CQD.

_________________
J'ai tendu des cordes de clocher à clocher, des guirlandes de fenêtre à fenêtre,
des chaînes d'or d'étoile à étoile, et je danse.
Arthur Rimbaud (Illuminations)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NADINE
Admin
avatar

Messages : 303
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 59
Localisation : La Bruyère

MessageSujet: Re: Octobre   Ven 3 Oct - 8:54

Anniversaires

Jean Lefebvre



Acteur humoristique français
Né à Valenciennes le 03 octobre 1919
Décédé à Marrakech, Maroc le 09 juillet 2004

Biographie de Jean Lefebvre

Fils d'un maréchal-ferrant du Nord, Jean Lefebvre fait des études de pharmacie qu'il devra interrompre au début de la seconde guerre mondiale. Attiré par la scène, il entre au conservatoire de Paris en 1948 pour en ressortir avec un prix d'opéra comique. Sa carrière commence donc au cabaret avec des spectacles comme les 'Vignes du Seigneur', puis continue à New York où il se produit dans 'La plume de ma tante', de Robert Dhery. Du cabaret, Jean Lefebvre passe au théâtre avec 'Je veux voir Mioussov', ou encore 'Les jumeaux', puis du théâtre au cinéma à partir de 1951. Dans ce registre de comique populaire où il excelle avec sa 'gueule de cocker', comme disait Lino Ventura, ses films les plus célèbres sont 'Les tontons flingueurs' (1963), 'Un idiot à Paris' (1965) et bien sûr la série des 'Gendarmes' et celle de 'La septième compagnie' avec Louis de Funès. Les dernières années de sa vie seront consacrées au théâtre de boulevard où son succès ne sera jamais démenti avec en moyenne 700 représentations par pièces.



Louis Aragon



Poète et écrivain français
Né à Paris le 03 octobre 1897
Décédé à Paris le 24 décembre 1982

Biographie de Louis Aragon

Après une brillante scolarité, Louis Aragon entame des études de médecine. Incorporé en 1917, il part pour le front où il rencontre André Breton. La guerre finie, il se consacre avec une énergie décuplée à l'écriture et publie 'Feu de joie', 'Mouvement perpétuel', ou encore 'Anicet ou le panorama'. Il participe à la création du mouvement artistique Dada, puis à la naissance du surréalisme qu'il théorise dans 'Une vague de rêve'. Sa notoriété ne cesse de s'accroître notamment avec 'Le Paysan de Paris'. En 1928, il rencontre Elsa Triolet : c'est le début d'un mythe largement mis en scène par ses protagonistes. Inscrit au parti communiste dès 1927, Aragon s'engage dans la lutte politique et rompt définitivement avec Breton et les surréalistes. Journaliste à L'Humanité, il entame une nouvelle carrière de romancier avec le cycle romanesque 'Le Monde réel' (' Les Voyageurs de l'Impériale', 'Aurélien' ou encore 'Les Communistes'). Pendant la Seconde Guerre mondiale, Aragon devient l'un des poètes de la Résistance, célébrant l'amour absolu et l'action politique. Après la guerre, il fonde le Comité national des écrivains avec Jean Paulhan. Combats politiques et publications (' Le Fou d'Elsa') rythment la fin de sa vie. Se clamant 'réaliste socialiste', il prône l'avènement du communisme. Les dénonciations des atrocités commises sous le régime stalinien et la mort de sa compagne le désarçonnent mais n'altèrent en rien son credo : assimiler l'écriture à une quête de soi.

_________________
"Le bonheur ne consiste pas à acquérir et à jouir, mais à ne rien désirer, car il consiste à être libre."
Epictète, extrait de Manuel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vitabella.activebb.net
Evelyne
Admin
avatar

Messages : 803
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 62
Localisation : Floreffe - Belgique

MessageSujet: Re: Octobre   Sam 4 Oct - 13:53

4 octobre

C'est aujourd'hui la saint François d'Assise.

On fête aussi les Aurore, Auriane, Bérénice, Francis, Frank, Frantz.

1957 Lancement de Spoutnik.
La fusée soviétique R-7 envoie le premier satellite artificiel dans l'espace. Spoutnik, qui signifie "compagnon de voyage" en russe, mesure 58 centimètres et pèse 83,6 kg. Il est mis en orbite autour de la Terre à une altitude de 900 km. Cet exploit technologique est dû aux travaux de Sergueï Korolev, qui oeuvre à la conception d’un missile balistique intercontinental. Il s’appuie sur les travaux allemands ayant permis la construction des V2. En pleine guerre froide, cet évènement constitue un affront pour les Etats-Unis. Le lancement du petit satellite Spoutnik 1 provoque "la course aux étoiles" entre les deux puissances mondiales. Spoutnik 1 se désintégrera en rentrant dans l’atmosphère le 4 janvier 1958.

1895 Naissance de Buster Keaton.
Buster Keaton (de son vrai nom Joseph Frank Keaton Junior, Buster étant un surnom générique signifiant aussi « casse-cou ») né le 4 octobre 1895 à Pickway (Kansas) et mort le 1er février 1966 à Hollywood (Californie), est un acteur, réalisateur, scénariste et producteur américain. Humoriste célèbre pour son flegme, il fut surnommé « l'homme qui ne rit jamais » par contraste avec Charles Chaplin.

1924 Naissance de Charlton Heston.
Charlton Heston (né John Charles Carter le 4 octobre 1923 à Evanston dans l'Illinois – mort le 5 avril 2008 à Beverly Hills) est un acteur, réalisateur et scénariste américain. Devenu une légende du cinéma suite à sa prestation dans Ben Hur, pour laquelle il obtiendra l'Oscar du meilleur acteur, il est l'un des symboles du cinéma américain des années 1960. Alors qu'il est engagé politiquement contre le racisme, et l'une des figures hollywoodienne du Mouvement des droits civiques dans les années soixante, son engagement pour la défense des armes à feu, à la fin de sa vie, provoque la controverse aux États-Unis. Atteint de la maladie d'Alzheimer dès 2002, il arrête toute activité cinématographique et politique et s'éteint le 5 avril 2008.

1947 Naissance de Julien Clerc.
Paul-Alain Leclerc de son vrai nom grandit à Paris partagé entre le foyer de son père, amateur de musique classique et de sa mère, adepte de la chanson française. Très vite, il sait qu'il sera musicien et chanteur. Dans les années 60, il fait deux rencontres décisives pour sa carrière : celle de Maurice Vallet avec qui il écrit ses premiers morceaux. Et celle du parolier Etienne Roda-Gil qui l'accompagne durant presque toute sa carrière. Le premier titre du trio, 'La cavalerie', est un immense succès. Et avec 18 albums, il en connaîtra beaucoup d'autres. Très vite, le public et la profession sont séduits par ce jeune homme à la voix si particulière. De premières parties de spectacle, il enchaîne avec un premier rôle dans la comédie musicale 'Hair' qui lui apporte le triomphe. Durant toute sa carrière, les albums de Julien Clerc sont marqués par les grands événements de sa vie : ses amours, ses rencontres, ses voyages, ses retrouvailles. De 'Ce n'est rien' à 'Femmes je vous aime' en passant par 'Ma préférence' ou 'Utile', le chanteur donne à chaque fois au public un morceau de lui-même. Eternel séducteur, Julien Clerc fait partie de ces chanteurs aimés et écoutés par plusieurs générations.

_________________
J'ai tendu des cordes de clocher à clocher, des guirlandes de fenêtre à fenêtre,
des chaînes d'or d'étoile à étoile, et je danse.
Arthur Rimbaud (Illuminations)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelyne
Admin
avatar

Messages : 803
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 62
Localisation : Floreffe - Belgique

MessageSujet: Re: Octobre   Sam 4 Oct - 14:25

1883, premier voyage de l'Orient Express.



L'Orient-Express est un train de luxe qui, depuis 1883, assure la liaison entre Paris (Gare de l'Est), Vienne et Constantinople (devenue Istanbul), avec desserte de plusieurs capitales européennes. Dans les années 1920, avec des artistes-décorateurs comme Prou ou René Lalique, le style « Orient-Express » atteignit son apogée.



C'est après plusieurs changements d'itinéraire, ajouts à son nom, deux interruptions pour cause de guerre mondiale entre 1914 et 1921 puis entre 1939 et 1945, enfin, par l'abaissement continu de son prestige dans les années de « guerre froide », que le service régulier vers Istambul et Athènes cessa en 1977, vaincu par la faiblesse de sa vitesse commerciale (à peine 55 km/h vers la fin) due aux interminables arrêts douaniers dans les pays communistes traversés et malmené par la concurrence grandissante de l'avion.



Depuis 1982, un nouveau train de luxe régulier, assuré par compagnie privée, a pris le relais sur le trajet Boulogne-sur-Mer (désormais Calais)-Paris-Venise, via Milan ou Innsbruck, avec prolongement parfois vers Istamboul (Istanbul). L'Orient-Express d'origine continue son service régulier entre Paris et Vienne (la section Paris-Strasbourg étant désormais assurée par TGV Est en correspondance).




L'Orient-Express, le plus européen des trains, continue donc d'exister, à travers ses vicissitudes, du train de luxe au circuit d'aventure et, à l'heure d'aujourd'hui, devant la nécessité écologique de réduire les pollutions, la renaissance des trains à très long parcours, héritiers de l'Orient-Express, est de plus en plus évoquée, comme le retour du Paris-Moscou, fin 2007, vient de le confirmer.



L'Orient-Express a inspiré à Agatha Christie l'un de ses plus célèbres romans policiers, Le Crime de l'Orient-Express, en forme de « huis-clos ferroviaire » dans le wagon-lits İstamboul-Calais, où son héros Hercule Poirot est confronté à un crime si particulier, que lui et les autres enquêteurs préfèrent « oublier » la solution de l'énigme et laisser le crime impuni. Ce roman a également fait l'objet d'une adaptation cinématographique très soignée, avec les plus grandes étoiles du moment, réalisée par Sidney Lumet et sortie sur les écrans en 1974.



un site très intéressant à ce sujet : http://www.pullmanorientexpress.com/train/historique.php?_TRSlg=fr

_________________
J'ai tendu des cordes de clocher à clocher, des guirlandes de fenêtre à fenêtre,
des chaînes d'or d'étoile à étoile, et je danse.
Arthur Rimbaud (Illuminations)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelyne
Admin
avatar

Messages : 803
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 62
Localisation : Floreffe - Belgique

MessageSujet: Re: Octobre   Sam 4 Oct - 15:08

1830, Indépendance de la Belgique.

Le 4 octobre 1830, l'indépendance est proclamée par le gouvernement provisoire formé le vingt-six septembre 1830.



Quinze ans plus tôt, l'Angleterre avait imposé son union avec les Pays-Bas. Mais catholiques et bons vivants, les Belges se sentaient peu d'affinités avec les Hollandais calvinistes qu'ils jugeaient plutôt austères.


La Colonne du Congrès et de la Constitution, oeuvre de Joseph Poelaert [1850-1859], célèbre l'Indépendance de la Belgique et rappelle l’adoption, en 1831, de la Constitution belge par le Congrès National.



Le soir du 25 août 1830, le théâtre de la Monnaie, à Bruxelles, donne une représentation de La Muette de Portici. Cet opéra d'Auber raconte un soulèvement des Napolitains contre leur oppresseur. Le public, enthousiaste, reprend le refrain : «Amour sacré de la patrie, rends-nous l'audace et la fierté».
La tension est telle que des émeutes se produisent à la sortie du théâtre. Des bourgeois se réunissent à l'Hôtel de ville et se donnent un drapeau tricolore avec les couleurs noir-jaune-rouge du Brabant, la région de Bruxelles.


Parc du Cinquantenaire (Léopold 1er pour les 50ans de l'indépendance de la Belgique)

Les insurgés suggèrent une «séparation administrative» de la Belgique et des Pays-Bas.
Les deux moitiés du royaume ne seraient plus unies que par une allégeance personnelle à la dynastie d'Orange-Nassau. Mais le roi fait la sourde oreille.
L'insurrection s'emballe. Liège et plusieurs cités ouvrières se soulèvent au chant de la Marseillaise puis de la Brabançonne, l'hymne belge hâtivement composé pour la circonstance. (ndlr : finalement, Yves Leterme n'était pas trop à côté de la plaque ... ah ! s'il avait su en rire !!! Razz )


Charles Rogier menant les Liégeois vers Bruxelles.

3 septembre s'élèvent les premières barricades. L'armée se heurte aux insurgés dans le parc de Bruxelles mais se retire sans trop insister.



Après l'indépendance, une conférence internationale octroie aux Belges un roi, Léopold, prince de Saxe-Cobourg-Gotha.


_________________
J'ai tendu des cordes de clocher à clocher, des guirlandes de fenêtre à fenêtre,
des chaînes d'or d'étoile à étoile, et je danse.
Arthur Rimbaud (Illuminations)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NADINE
Admin
avatar

Messages : 303
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 59
Localisation : La Bruyère

MessageSujet: Re: Octobre   Lun 6 Oct - 8:01

6 octobre

Aujourd'hui, nous fêtons les Bruno.

Célébrations :
• Journée mondiale de l'habitat

1927 : Le cinéma vit un grand jour : le рrеmiеr film сеnt рοur сеnt sοnοrе еt сhаntаnt est présenté en Amérique par les frères Warner.

1981 La paix assassinée
Le président égyptien Anouar Al-Sadate est assassiné durant un défilé militaire. Les soupçons portent sur les intégristes musulmans qu'il combattait. Avec lui, c'est tout l'espoir d'un processus de paix au Proche-Orient, englobant Israël, qui est mortellement touché. En effet, il s'était fait l'artisan du rapprochement israélo-musulman. Pour honorer sa mémoire, le Premier ministre israélien, Menahem Begin, assiste à ses obsèques

Anniversaire

Le Corbusier

Architecte français
Né le 06 octobre 1887
Décédé le 27 août 1965

Biographie d'Edouard Le Corbusier

Architecte, urbaniste, designer, peintre et écrivain, Charles-Edouard Jeanneret-Gris, dit Le Corbusier, étudie d'abord l'art avant de voyager en Europe. En 1918, il fonde le purisme, critique du cubisme et retour au dessin rigoureux de l'objet. Ses premières constructions de villas (1922-1929) et des quartiers modernes Frugès (Bordeaux) l'amènent à formuler les 'cinq points' d'une architecture nouvelle : pilotis, toit-jardin, plan libre, fenêtre en longueur et façade libre. Dès 1945, pour résoudre les problèmes de la densification des villes, il préconise l'habitat en hauteur dans la verdure comme 'unité d'habitation' (Marseille, 1945 ; Nantes-Rezé, 1952). Il applique les théories du Modulor en réalisant des constructions dont la forte expressivité plastique est jointe à l'usage du béton (chapelle de Ronchamp ; le Capitole à Chandigarh en Inde). Chef de file du mouvement moderne, il laisse à la postérité de nombreux écrits.

Bruno Crémer

Acteur français
Né à Saint-Mandé le 06 octobre 1929

Biographie de Bruno Crémer

Au sortir de ses études secondaires, Bruno Crémer prend des cours de théâtre au Conservatoire et se consacre pendant dix ans à la scène. Il joue Sakespeare, Oscar Wilde, Jean Anouilh et ne se fait connaître au cinéma qu'en 1964, dans la '317e section' de Pierre Schoendoerffer. Il devient dès lors un acteur populaire et se lance dans une carrière qui comprend près de soixante-dix films. Il tourne beaucoup avec Yves Boisset et Jean-Claude Brisseau et joue, pour n'en citer que quelques uns, dans 'Le Bon et le méchant' de Claude Lelouch, 'L' Etranger' de Luchino Visconti ou 'Le Convoi de la peur' de William Friedkin. Mais il se fait surtout connaître du grand public grâce au commissaire Maigret, qu'il interprète à partir de 1991. Mettant de côté les tournages pour le cinéma, Bruno Crémer se consacre à son rôle télévisé. Il ne renoue avec le long métrage qu'en 2000, avec le film 'Sous le sable' de François Ozon et 'Mon père, il m'a sauvé la vie' de José Giovanni. En 2002, il retrouve celui qui l'a lancé, Pierre Schoendoerffer, dans 'Là-haut, un roi au-dessus des nuages'. Il publie en 2003 son autobiographie, intitulée 'Un certain jeune homme', qui retrace sa jeunesse, ses débuts de comédien et sa vie jusqu'au décès de son père et permet à l'acteur de se livrer avec sincérité dans un portrait sans complaisance. Bruno Crémer fait partie de ces acteurs qui, en interprétant un rôle mythique, ont une place privilégiée dans le coeur des Français.

_________________
"Le bonheur ne consiste pas à acquérir et à jouir, mais à ne rien désirer, car il consiste à être libre."
Epictète, extrait de Manuel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vitabella.activebb.net
Evelyne
Admin
avatar

Messages : 803
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 62
Localisation : Floreffe - Belgique

MessageSujet: Re: Octobre   Lun 6 Oct - 13:09

1889 Le Moulin Rouge ouvre ses portes.



Le Moulin Rouge est un cabaret parisien construit en 1889 par Joseph Oller qui possédait déjà l'Olympia. Il est situé dans le quartier de Pigalle, sur le boulevard de Clichy dans le XVIIIe arrondissement, non loin de Montmartre.
Son style et son nom ont été imités et empruntés par d'autres cabarets du monde entier.



Les dix premières années du Moulin Rouge s'enchaînent dans un tourbillon de soirées plus extravagantes les unes que les autres : inspirées du cirque, on retrouve les attractions - dont celles du Pétomane, restées célèbres dans les annales... Il est surnommé « le premier palais des femmes » par ses propriétaires Joseph Oller et Charles Zidler.



Autour du cancan, on monte les premières revues - celle des Circassiens et Circassiennes en 1890. On y organise des concerts bals tous les jours à 22 heures. On y fait scandale avec le bal des Quat'z'Arts et son défilé de Cléopâtre nue portée par quatre mâles, entourés de jeunes filles tout aussi dénudées et alanguies sur des lits de fleurs...



Un début en fanfare, qui à l'orée du siècle suivant, va perdre de sa splendeur. Le 29 décembre 1902, l'heure du dernier bal a sonné dans l'indifférence générale. Le quadrille n'est plus à la mode, le bal du Moulin Rouge se transforme en théâtre-concert sous la houlette de son nouveau directeur Paul-Louis Flers. Un revuiste bien connu sur la place de Paris et qui souhaite faire un lieu beaucoup plus prestigieux. Il restera à la tête du célèbre établissement... 9 mois. De nombreux directeurs lui succèderont ce qui n'empêchera pas Le Moulin Rouge de trouver sa vitesse de croisière.



Sous des pseudonymes particulièrement imagés et plutôt canailles, les plus illustres danseuses de l'époque rivalisent, chacune avec son tempérament, sur la scène du Moulin Rouge. La figure de proue incontestée du French Cancan reste la célèbre Goulue et sa gouaille inimitable. Mais elle n'est pas la seule à s'illustrer dans l'art du cancan : on retrouve régulièrement sur scène Jane Avril surnommée Jeanne la Folle, la Môme Fromage appelée ainsi en raison de son jeune âge, « Grille d'égoût » connue pour son goût du chahut, Nini Pattes en l'Air qui ouvrira une école de Cancan ou encore Yvette Guilbert, grande diseuse nationale et imitatrice de Sarah Bernhardt... Seule figure masculine marquante dans cet aréopage de femmes : Valentin Le Désossé autrement appelé l'Homme du Quadrille et qui n'aura jamais son pareil pour faire danser les filles...



Toulouse-Lautrec, fidèle parmi les fidèles, est le grand témoin de cette période faste. Parmi l'ensemble de ses œuvres, dix-sept d'entre elles, dont certaines célèbres dans le monde entier, sont directement inspirées du Moulin Rouge. Il en est un des personnages emblématiques. Toulouse-Lautrec ne serait sans doute pas ce qu'il est sans Le Moulin Rouge et la Goulue. De même, le Music-Hall serait-il aujourd'hui ce qu'il est sans le talent du peintre ?



L'établissement est racheté en 1904 par Paul Flers. Celui-ci confie à l'architecte Édouard Niermans[1] le soin de le transformer en music-hall. On construit une grande scène digne d'un opéra, ouvrant sur une salle de 2200 places, équipée d'un balcon, de baignoires, et de loges d'avant-scènes. Une salle de restaurant à l'étage permet de dîner tout en regardant le spectacle.

Films sur le Moulin-rouge
1928 : Moulin rouge, réalisé par Ewald André Dupont
1934 : Moulin rouge, réalisé par Sidney Lanfield
1940 : Moulin rouge, réalisé par André Hugon et Yves Mirande
1944 : Moulin rouge, réalisé par Yves Mirande
1952 : Moulin rouge, réalisé par John Huston
1955 : French Cancan, réalisé par Jean Renoir
2001 : Moulin Rouge !, réalisé par Baz Luhrmann.
2006-2007: Paris, réalisé par Cédric Klapisch

_________________
J'ai tendu des cordes de clocher à clocher, des guirlandes de fenêtre à fenêtre,
des chaînes d'or d'étoile à étoile, et je danse.
Arthur Rimbaud (Illuminations)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NADINE
Admin
avatar

Messages : 303
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 59
Localisation : La Bruyère

MessageSujet: Re: Octobre   Mar 7 Oct - 8:14

7 octobre

Aujourd'hui, nous fêtons les Serge ainsi quе lеs Gustаvе et Sergine.

2001 : En réponse aux attentats du 11 septembrе сοntrе lе Wοrld Trаdе Cеntеr еt lе Pеntаgοnе, lеs États-Unis lancent une offensive contre l'Afghanistan

Anniversaire

Bernard Lavilliers


Auteur, compositeur et chanteur français
Né à Saint-Etienne le 07 octobre 1946

Biographie de Bernard Lavilliers

L'enfance de Bernard Lavilliers peut être considérée comme mouvementée. Victime d'une congestion pulmonaire à l'âge de sept ans, ses parents décident de vivre à la campagne. Ses rêves de gamin sont centrés sur le métier de comédien ou sur la boxe qu'il pratiquait depuis l'âge de 13 ans. Il rentre au lycée et connaît la maison de correction en 1960 avant d'apprendre le métier de tourneur sur métaux à l'usine où son père travaille. L'Armée le considérant comme insoumis, il reste un an en forteresse à Metz et marche vers Paris en 1967. L'artiste se fait remarquer par Jean-Pierre Hébrard, directeur artistique chez Decca, qui lui fait enregistrer deux 45 tours et un album. Il rencontre Francis Dreyfus avec qui il signe un nouveau contrat et sort un second album en 1972. Durant trente ans, il voyage autour du monde, signant régulièrement des albums colorés par les cultures rencontrées sur sa route. Il sort 'Carnet de bord' en 2004 et repart en tournée dans l'Hexagone.

Vladimir Poutine


Premier ministre russe
Né à Saint-Pétersbourg le 07 octobre 1952

Biographie de Vladimir Poutine

Diplômé de droit, Vladimir Poutine entre en 1975 au KGB. De 1985 à 1990, il oeuvre pour le service de renseignements russes à Leipzig, en Allemagne de l'Est, sous la couverture d'un directeur de la Maison de l'amitié germano-soviétique. Puis il devient, de 1991 à 1996, l'une des personnalités les plus influentes de sa ville natale. C'est alors que Tchoubaïs l'invite à rejoindre le 'clan' Eltsine au Kremlin. Entre-temps, il est également promu chef des services secrets intérieurs (le FSB), chargé de démasquer la corruption dans les organes supérieurs du pouvoir. Homme de l'ombre soutenant fidèlement Eltsine, c'est le plus naturellement du monde que celui-ci le nomme Premier ministre et le désigne comme successeur lorsqu'il démissionne de son mandat en mars 1999. Poutine est effectivement élu président de la Fédération russe un an plus tard, bien qu'il soit quasiment inconnu du public et que sa 'biographie' comporte de nombreuses zones d'ombre. Il s'est cependant bâti une réputation de défenseur de l'autorité en déclenchant dès septembre 1999 une sévère répression des Tchétchènes. En mars 2008, Dmitri Medvedev, son poulain, est élu président de Russie et Vladimir Poutine devient Premier ministre.

_________________
"Le bonheur ne consiste pas à acquérir et à jouir, mais à ne rien désirer, car il consiste à être libre."
Epictète, extrait de Manuel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vitabella.activebb.net
Evelyne
Admin
avatar

Messages : 803
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 62
Localisation : Floreffe - Belgique

MessageSujet: Re: Octobre   Mer 8 Oct - 1:12

8 octobre

On fête aujourd'hui les Kelly, Simeon et Thaïs.

Journée inernationale de prévention des catastrophes naturelles.

Fêtes nationales au Burundi, Chine (Hong Kong), Iles Vierges britaniques, Rwanda, Somalie.

1111, consécration solennelle de la Cathédrale Notre Dame des Doms à Avignon

1517, François Ier signe la charte de fondation du Havre de Grâce (aujourd'hui Le Havre)

1943, libération d'Ajaccio (première ville française libérée)

1976, sortie de Marathon Man où Dustin Hoffman joue le rôle principal. Sa prestation habitée est couronnée d'un Oscar du meilleur acteur l'année suivante. Amusant lorsqu'on sait qu'il n'aurait jamais du jouer dans le film. Le réalisateur voulait Al Pacino

_________________
J'ai tendu des cordes de clocher à clocher, des guirlandes de fenêtre à fenêtre,
des chaînes d'or d'étoile à étoile, et je danse.
Arthur Rimbaud (Illuminations)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelyne
Admin
avatar

Messages : 803
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 62
Localisation : Floreffe - Belgique

MessageSujet: Re: Octobre   Jeu 9 Oct - 0:47

9 octobre

C'est aujourd'hui la saint Denis, premier évêque de Paris.
On fête les Denis et les Sybille.


Journée mondiale de la Poste.
Indépendance en Ouganda.


1683, Louis XIV épouse Madame de Maintenon.
A 45 ans, le roi, veuf de Marie-Thérèse d'Autriche, épouse en secret Françoise d'Aubigné. Devenue par les faveurs de Louis XIV Madame de Maintenon, elle éleva les enfants illégitimes du roi et de madame de Montespan. La nouvelle reine fondera une école à Saint-Cyr, près de Versailles, destinée à l'éducation des jeunes filles nobles et sans fortune.

1876, Graham Bell teste la première ligne téléphonique.
Le physicien écossais tente pour la première fois de faire fonctionner une véritable ligne téléphonique. C'est un franc succès. Situé à deux miles de distance, entre Boston et Cambridge, Edison parvient à entendre son assistant Thomas A.Watson à l'autre bout du câble. En avril 1877, la première ligne téléphonique régulière entrera en service.

1890, Clément Ader réussit à voler.
A Armainvilliers en Seine-et-Marne, l'ingénieur français, Clément Ader, parvient à décoller du sol sur une distance de plus de quarante mètres à bord d'un aéroplane. Baptisé "l'Eole". Sa machine volante ressemblait alors à une grande chauve-souris dotée d'un moteur à vapeur de son invention et d'hélices en bambou. Les ailes, avaient une envergure de 14 m, si bien que l'ensemble du dispositif pesait 295 kg. Ader construisit quelques années plus tard l'Éole III, qu'il baptisa d'un nom promis à une grande fortune : l'Avion.

1947, naissance de France Gall.
France Gall (née Isabelle Geneviève Marie Anne Gall le 9 octobre 1947 à Paris[1]– ) est une chanteuse française. Après plusieurs grands succès à partir de 1963 et un premier prix au Concours Eurovision de la chanson en 1965, sa popularité s'estompe à la fin des années 1960 jusqu'à sa rencontre avec l'auteur-compositeur Michel Berger en 1973, qu'elle épouse en 1976. Sa carrière connaîtra alors un renouveau rempli de succès pendant plus de vingt ans.

1967, mort de Che Guevara.
Le révolutionnaire Argentin et ancien ministre du gouvernement cubain est abattu dans la région du Valle Grande en Bolivie. Ernesto Guevara dirigeait la guérilla bolivienne anti-impérialiste depuis 1966. Capturé et exécuté, son corps fut exposé par les autorités boliviennes. En 1997 sa dépouille a été rapatriée à Santa Clara, à Cuba.

_________________
J'ai tendu des cordes de clocher à clocher, des guirlandes de fenêtre à fenêtre,
des chaînes d'or d'étoile à étoile, et je danse.
Arthur Rimbaud (Illuminations)


Dernière édition par Evelyne le Jeu 9 Oct - 1:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelyne
Admin
avatar

Messages : 803
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 62
Localisation : Floreffe - Belgique

MessageSujet: Re: Octobre   Jeu 9 Oct - 1:01

Il y a trente ans mourait Jacques Brel.



Jacques Romain Georges Brel, né le 8 avril 1929 dans la commune bruxelloise de Schaerbeek (Région de Bruxelles-Capitale) et décédé le 9 octobre 1978 à Bobigny (France), est un auteur et chanteur belge francophone. Il était également acteur et réalisateur de films.
Peu intéressé par l'école, excepté par les cours de français, il joue des pièces de théâtre en amateur au sein de la Franche Cordée, et son père le fait entrer dans la cartonnerie familiale, travail pour lequel il n'a aucun goût. Il réfléchit très sérieusement à une reconversion, soit dans l'élevage de poules, soit dans la chanson. Il choisit cette dernière voie. Il écrit n'importe où, n'importe quand. Il compose ses premières mélodies sur le piano familial, ou sur sa guitare.
Le 1er juin 1950, il épouse Thérèse Michielsen, dite « Miche ». Le 6 décembre 1951 naît sa première fille, Chantal, puis France le 12 juillet 1953. Enfin, Isabelle en août 1958 pour laquelle Jacques Brel écrivit la chanson du même nom.



À partir de 1952, il compose ses premières chansons qu'il chante dans le cadre familial ou lors de diverses soirées dans des cabarets bruxellois. Il fait déjà preuve de cette puissance lyrique (tant dans les textes que dans son interprétation) qui rebute sa famille, laquelle ne l'encourage pas à continuer.



Il persévère tout de même et, en 1953, sort un 78 tours. Ensuite, il quitte la capitale belge pour se rendre seul à Paris appelé par Jacques Canetti, découvreur de talents, travaillant chez Philips et propriétaire du cabaret Les trois baudets. Sa famille lui coupe alors les vivres et il se retrouve sous les toits de l'hôtel Stevens à Pigalle. Pour gagner un peu d'argent, il enseigne la guitare au danseur-acrobate Francesco « Cocky » Frediani, un artiste italien paraissant alors à l'affiche du cabaret La nouvelle Eve. Ce dernier, témoin des tout premiers jours, accompagnera d'ailleurs Brel lors de son premier passage à l'Olympia en « lever de rideau » - moment où les spectateurs entrent dans la salle et s'installent à leur place. Malgré les conditions de travail (il n'avait pas de loge et devait se changer derrière le bar de l'Olympia…), Bruno Coquatrix le remarque et le félicite de sa prestation, l'invitant à lui rendre visite pour discuter d'un prochain passage. Une nouvelle fille (France) naît : pour Jacques Brel, ce sont les années de galère.



En janvier 1955, Brel a fait son début concert dans l'Ancienne Belgique bruxelloise dans l'avant-programme de Bobbejaan Schoepen.
En 1955, il fait venir sa femme et ses enfants. Ils s'installent à Montreuil. Cela va être l'année de son premier 33 tours. Comme il chante pour des organisations chrétiennes, Georges Brassens le surnomme gentiment « l'abbé Brel ».



En 1956, il rencontre François Rauber, un pianiste, qui devient son accompagnateur. En 1957, pressé d'achever ses études musicales au conservatoire, Rauber renonce aux tournées à travers le pays. Il est alors remplacé par un autre étudiant du conservatoire. C'est la rencontre avec Gérard Jouannest, qui deviendra son accompagnateur exclusif sur scène, Rauber revenant vers Brel une fois son diplôme en poche pour devenir l'orchestrateur privilégié. Les deux musiciens resteront fidèles à Brel et à son œuvre, au-delà même de sa mort.



Petit à petit, Brel trouve son public, et rencontre le succès lors de ses spectacles. En 1957, c'est le second 33 tours, qui reçoit le Grand prix de l'Académie Charles-Cros, et fin 1958, c'est le succès à l'Olympia, en première partie, il est tête d'affiche à Bobino, fin 1959. À partir de là, les tournées s'enchaînent à un rythme infernal, Brel faisant parfois plus de concerts qu'il n'y a de jours par année.



En 1966, il décide d'abandonner la chanson. Le 16 mai 1967, il donne son dernier récital à Roubaix.



Mais il ne reste pas inactif pour autant : durant l'été 1967, il tourne dans son premier long métrage, "Les Risques du métier" du réalisateur André Cayatte. Ce sera un succès. Puis il commence à voyager en voilier.



En 1968, à Bruxelles, il crée la version francophone de "L'Homme de la Mancha", interprétant le rôle-titre de don Quichotte aux côtés de Dario Moreno dans le rôle de Sancho Pança. Suite au décès de ce dernier, Robert Manuel reprend le rôle lorsque le spectacle est présenté en décembre à Paris.



Au début de l'été 1969, il interprète, dans le film d'Édouard Molinaro, dont il fait également la musique avec François Rauber, le rôle de "Mon oncle Benjamin" aux côtes de Claude Jade, qui a 20 ans à cette époque et qui racontera : « Ma rencontre avec Jacques Brel a lieu à Vézelay (…) il se montre d'emblée d'une grande sympathie (…) Il sort des longues et fatigantes représentations de l'"Homme de la Mancha" qui a été un beau succès et il a gardé pour le film les cheveux longs de don Quichotte (…) Il est cordial, sympathique, ouvert et attentionné aux autres et l'atmosphère gaie et chaleureuse du tournage lui doit beaucoup. (…) Jacques est passionné d'aviation (…) à l'aérodrome de Toussus-le-Noble, le dernier jour (…) il était heureux à l'idée de s'envoler vers le Midi et nous a parlé de cette passion, des ciels, des paysages, des voyages… »
Il va tourner ensuite dans un certain nombre de films, et en réalisera un lui-même en 1971, Franz (Barbara écrivant une partie de la musique), puis un deuxième qui sort en 1973, "Far West", qui sera un échec.



Son dernier rôle reste mythique : il campe le dépressif François Pignon, le personnage récurrent de Francis Veber, face au tueur à gages « monsieur Milan », alias Lino Ventura, dans L'Emmerdeur, à nouveau réalisé par Édouard Molinaro.
Il rencontre également le succès aux États-Unis d'Amérique et au Royaume-Uni. Des traductions en anglais de ses chansons rencontrent le succès et sont enregistrées par David Bowie (Amsterdam), Scott Walker (Amsterdam, Mathilde), Marc Almond, le groupe Goodbye Mr. Mackenzie (Amsterdam), Terry Jacks et Alex Harvey. Jacques Brel is alive and well and living in Paris est une comédie musicale américaine qui est jouée autour du monde pendant plusieurs années. Elle comprend des traductions rimantes définitives, assemblées par un ami de Jacques Brel, Mort Shuman en 1968. En 1974, le spectacle est adapté au cinéma (voir la fiche IMDb).



En 1974, il abandonne tout et part en voilier (l'Askoy) avec Madly Bamy qu'il a rencontrée lors du tournage du film L'Aventure c'est l'aventure de Claude Lelouch. Mais il est déjà malade et est opéré d'un cancer au poumon. Il décide de se retirer aux Marquises. Pilote privé depuis le 28 juin 1965 (brevet TT 16060) et utilisateur d'un bimoteur Beechcraft Twin-Bonanza immatriculé F-ODBU acheté par Madly Bamy le 30 novembre 1976, il y fait l'avion-taxi pour rendre service aux habitants en les transportant entre Hiva-Oa (Marquises) et Tahiti sur un trajet maritime de 1430 km demandant de 4h20 à 5 heures de vol.



En 1977, malgré la maladie qui gagne du terrain, il revient à Paris pour enregistrer son dernier album. La chanson Les Marquises, qui clôt l'album, s'achève sur ces paroles « Veux-tu que je te dise / Gémir n'est pas de mise / Aux Marquises ». Il retourne aux îles Marquises après cet enregistrement, avant qu'en juillet 1978 son cancer ne s'aggrave. Il est rapatrié en France métropolitaine où il meurt le 9 octobre 1978 à l'hôpital Avicenne à Bobigny.



Jacques Brel repose au cimetière d'Atuona à Hiva Oa dans l'archipel des îles Marquises, à côté de Paul Gauguin.


_________________
J'ai tendu des cordes de clocher à clocher, des guirlandes de fenêtre à fenêtre,
des chaînes d'or d'étoile à étoile, et je danse.
Arthur Rimbaud (Illuminations)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelyne
Admin
avatar

Messages : 803
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 62
Localisation : Floreffe - Belgique

MessageSujet: Re: Octobre   Ven 10 Oct - 1:05

10 octobre

C'est aujourd'hui la saint Ghislain, abbé près de Mons en Belgique (vers 680). Sur son abbaye s'élèvera la ville qui porte son nom ajourd'hui.
En Belgique, il était de coutume jusque dans les années 60, de donner comme dernier prénom Ghislain pour un garçon et Ghislaine pour une fille, afin de protéger l'enfant des convulsions.

Journée mondiale contre la peine de mort.
ndlr : je suppose qu'il ne s'agit pas d'une coïncidence ... Rolling Eyes
Le 10 octobre 1789, le docteur Joseph Ignace Guillotin propose une nouvelle machine à tuer devant la Constituante.

Journée mondiale de la santé mentale.

Fêtes nationales en République de Chine (Taïwan) et aux iles Fidji.

-44, fondation de Lyon.
Le lieutenant de César Lucius Munatius Plancus fonde une colonie sur la colline de Lugdunum qu'il baptise "Colonia copia Lugdunum". Elle est destinée à abriter les citoyens romains chassés de Vienne par les Allobroges. La ville deviendra la capitale administrative et religieuse des trois Gaules (Lyonnaise, Aquitaine, Belge) et accueillera chaque année au mois d’août les chefs des 60 tribus gauloises.

1913, ouverture du canal de Panama.
Le dernier obstacle à la liaison Atantique-Pacifique, le "Gamboa Dike", saute à l'explosif. C'est le président Wilson en personne qui commandé l'explosion depuis les Etats-Unis. Commencé par Ferdinand de Lesseps mais achevé par des ingénieurs américains, le canal permet aux bateaux de marchandises d'éviter le passage périlleux du Cap Horn. Long de 80 kilomètres, il comporte trois séries d'écluses : Gatún, Pedro Miguel et Miraflores. Administré par les américains depuis sa création, il a été rétrocédé à la République du Panama en 1999.

1985, décès d'Orson Welles.
Orson Welles est un réalisateur, acteur, producteur et scénariste américain. Né le 6 mai 1915 à Kenosha dans le Wisconsin (États-Unis), il est mort le 10 octobre 1985 à Hollywood, Los Angeles en Californie d'une crise cardiaque. Conformément à sa dernière volonté, ses cendres ont été dispersées au-dessus de l'Espagne.
Orson Welles est une figure incontournable du cinéma comme réalisateur avec "Citizen Kane", considéré comme l'un des plus grands films de l'histoire du cinéma alors que c'était son premier film. Il a également laissé sa trace en tant qu'acteur, assura de nombreuses narrations dans près d'une centaine films. Malgré une filmographie de seulement quinze films, il a exercé une grande influence sur différents réalisateurs, en particulier sur Stanley Kubrick dont il se sentait artistiquement très proche. Artiste précoce, il s'est pris de passion pour Shakespeare très jeune ainsi que pour Montaigne, et a également laissé sa marque à la radio avec ses adaptations d'œuvres littéraires, plus particulièrement celle de "La Guerre des mondes" de HG Wells, le 30 octobre 1938, où la véracité de la mise en scène et des propos a laissé croire à ses auditeurs à l'invasion des États-Unis par des martiens.

_________________
J'ai tendu des cordes de clocher à clocher, des guirlandes de fenêtre à fenêtre,
des chaînes d'or d'étoile à étoile, et je danse.
Arthur Rimbaud (Illuminations)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelyne
Admin
avatar

Messages : 803
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 62
Localisation : Floreffe - Belgique

MessageSujet: Re: Octobre   Ven 10 Oct - 1:36

10 octobre 1963, décès d'Edith Piaf.



Édith Piaf née Édith Giovanna Gassion le 19 décembre 1915 à Paris, morte le 10 octobre 1963 à Grasse est une chanteuse française de music-hall et de variétés. Surnommée à ses débuts « la Môme Piaf », on lui doit de très nombreux succès du répertoire francophone comme La Vie en rose, Non, je ne regrette rien, Hymne à l'amour, Mon légionnaire ou Milord. Personnalité hors norme, elle a inspiré de nombreux compositeurs, fut le mentor de nombreux jeunes artistes et a connu une renommée internationale, malgré une fin de carrière rendue difficile par de graves problèmes de santé. Édith Piaf fut aussi comédienne au théâtre et au cinéma.

Enfance



Édith naît le 19 décembre 1915 à Paris, au 72 rue de Belleville, dans le 20e arrondissement, d'après la plaque apposée sur la maison sise à cette adresse ; selon son acte d'état-civil, Édith Giovanna Gassion est née 4 rue de la Chine, adresse de l'hôpital Tenon. Enfant du spectacle, née dans la misère, elle est la fille de Louis Alphonse Gassion, artiste de cirque contorsionniste (né à Castillon dans le Calvados en Normandie le 10 mai 1881) et d'Annetta Maillard (1895-1945), Line Marsa de son nom d'artiste, chanteuse de rue d’origine française, italienne par son père et kabyle par sa mère.
Sa mère, trop misérable pour l'élever, la confie très petite à sa grand-mère maternelle, Aïcha Saïd Ben Mohammed (1876-1930), originaire de Kabylie en Algérie. Sa grand-mère, qui ne songe qu'à boire, ne s'en occupe pas, laissant la petite fille dans la saleté, ignorant l'eau et l'hygiène. Ses biberons se font au gros vin rouge. Couverte d'eczéma, d'une maigreur alarmante, elle reste 18 mois dans cette demeure misérable avant que son père, en permission de retour du front, la confie à sa grand-mère paternelle, patronne d'une maison close à Bernay en Normandie. Édith est choyée par les prostituées de la maison, mangeant pour la première fois à sa faim, portant de jolies robes et buvant du lait de Normandie. Vers l'âge de 7 ou 8 ans, elle perd momentanément la vue en raison d'une kératite. La grand-mère, ayant appris la guérison d'une gamine atteinte de la même maladie après qu'on eut prié pour elle sur la tombe de Thérèse Martin à Lisieux, décide d'aller avec ses « filles » y demander la guérison de la petite. On prend le train, on prie sur la tombe de Thérèse, on ramène de la terre qu'on lui applique en bandeau sur les yeux tous les soirs. Après huit jours environ, Édith est guérie ! Elle conservera toute sa vie une dévotion particulière à la « petite » Thérèse, dont elle gardera la médaille autour du cou sa vie durant.
En 1922, son père la reprend avec lui, pour vivre la vie d'artiste de petits cirques itinérants, puis la vie d'artiste de rue indépendant et misérable. C'est, à l'image de sa mère, en chantant des airs populaires dans la rue avec son père qu'Édith révèle son talent et sa voix d'exception.
En 1930, elle quitte son père et chante en duo avec Simone Berteaut, qui deviendra son ami, son alter ego dans la rue.
En février 1933, âgée de seulement 17 ans, elle a une fille, Marcelle, de son amant d'alors, Louis Dupont. L'enfant meurt d'une méningite foudroyante deux ans plus tard.

Chanteuse de cabaret



A l'automne 1935, elle est découverte dans la rue par Louis Leplée, gérant du cabaret Le Gerny's situé sur les Champs-Élysées. À cette époque, Piaf fredonnait principalement des chansons du répertoire de Fréhel. Leplée lui choisit comme nom d'artiste « la Môme Piaf » qui, en argot, signifie « moineau ». Et c'est le succès. Son talent et sa voix hors normes sont remarqués entre autres par le compositeur Raymond Asso et par sa future, et fidèle, grande amie Marguerite Monnot, compositeur et pianiste virtuose qui l'accompagnera tout au long de sa carrière et composera pour elle les musiques de Mon légionnaire, Hymne à l'amour, Milord et Amants d'un jour.
En 1936, elle enregistre son premier disque, Les Mômes de la cloche, chez Polydor, et connaît un succès médiatique immédiat. Mais en avril, on retrouve Leplée assassiné à son domicile parisien. On découvre qu'il faisait partie des milieux du banditisme de Pigalle, ce qui précipite Édith dans le scandale et l'anéantissement médiatique, la renvoyant d'où elle est venue : la rue et les petits cabarets de misère. Elle passe cependant à Bobino et à l'Européen à la fin du printemps. Mais, les disques et la scène ne peuvent nourir une artiste débutante. A la fin de l'été, elle reprend contact avec Raymond Asso auquel elle avait refusé "Mon légionnaire" (créé par Marie Dubas en 1935 et que Piaf reprend début 1937 avec le "Fanion de la légion"). Après Leplée, il devient son nouveau mentor. A l'automne Il la prend en main et la « coache » pour en faire une chanteuse professionnelle de music-hall. A l'automne 1936, elle décroche l'Alhambra. Au printemps 1937 elle est à nouveau à Bobino. Mais, Edith veut plus : l'ABC. Le plus prestigieux music-hall parisien.

Vedette de music-hall



En mars 1937, Édith débute sa carrière de music-hall à l'ABC à Paris, où elle devient immédiatement une immense vedette de la chanson française, aimée du public et diffusée à la radio.
Star de la fin des années 1930, Piaf triomphe à Bobino, ainsi qu'au théâtre en 1940, dans Le Bel Indifférent, une pièce spécialement écrite pour elle par Jean Cocteau et qu'elle interprète avec succès en compagnie de son compagnon du moment, l’acteur Paul Meurisse. Toujours avec Paul comme partenaire, elle joue dans le film Montmartre-sur-Seine de Georges Lacombe (1941). C’est lors du tournage de ce long métrage qu’elle fait la connaissance d'Henri Contet, qui deviendra, à l’instar de Marguerite Monnot, l’un de ses auteurs fétiches.
Pendant l’occupation allemande, Édith, qui a définitivement troqué « La Môme Piaf » contre « Édith Piaf », continue de donner des concerts, mais ne cède pas face à l’occupant nazi : elle interprète des chansons à double sens, évoquant la résistance sous les traits d’un amant (Tu es partout) et protège les artistes juifs menacés par la milice et les Allemands.



Au printemps 1944, elle se produit au Moulin Rouge où le tout jeune chanteur de music-hall Yves Montand passe en première partie de son spectacle. C'est le coup de foudre et Édith Piaf, déjà célèbre et adulée, entreprend de l'initier aux ficelles du métier et à la vie d'artiste. Elle va propulser sa carrière en lui présentant des gens importants à cette époque dans le monde du spectacle : Joseph Kosma, Henri Crolla, Loulou Gasté, Jean Guigo, Henri Contet, Louiguy, Marguerite Monnot, Philippe-Gérard, Bob Castella, Francis Lemarque…
C'est également cette année-là que le père d'Édith meurt. Elle perdra sa mère l'année suivante.
En 1945, Piaf écrit, sans l’aide de qui que ce soit, l’un de ses premiers titres : La Vie en rose (qu'elle n'enregistrera qu'en 1946), sa chanson la plus célèbre, désormais devenue un classique. Elle joue également à la Comédie-Française.
Yves Montand devient à son tour une vedette du music-hall. Il débute au cinéma aux côtés de Piaf dans Étoile sans lumière, puis obtient son grand premier rôle dans Les Portes de la nuit, de Marcel Carné. Ils partent en tournée jusqu'en 1946, l'année où ils se séparent.



C'est en 1946 que la chanteuse rencontre Les Compagnons de la Chanson, avec lesquels elle interprète le morceau Les Trois cloches, qui connaît un immense succès. Elle part ensuite avec ses protégés donner des concerts aux États-Unis pendant l’année 1947.

Carrière internationale



En 1948, alors qu'elle est en tournée triomphale à New York, elle vit la grande histoire d'amour de sa vie avec le boxeur français, de Casablanca, Marcel Cerdan, qui devient champion du monde de boxe des poids moyens le 21 septembre 1948. Mais un an plus tard, Cerdan meurt dans un accident d'avion le 28 octobre 1949 sur le vol Paris-New York, aux Açores, alors qu'il venait la rejoindre. Toute sa vie, elle affirmera que c'est elle qui l'a tué car Cerdan devait regagner New York en bateau ; Edith lui a téléphoné en lui demandant de prendre le prochain avion, pour qu'il la rejoigne au plus vite. N'ayant plus de place dans cet avion, un couple avait cèdé, avec gentillesse, ses places au boxeur... Anéantie par la souffrance morale (et la culpabilité) et par une polyarthrite aigüe, Édith Piaf devient accro aux fortes doses de morphine. Elle chantera son grand succès, Hymne à l'amour et également Mon Dieu, en sa mémoire.



En 1951, le jeune Auteur-compositeur-interprète Charles Aznavour devient son « homme à tout faire » : secrétaire, chauffeur et confident. Il lui écrit certaines de ses plus grandes chansons comme Plus Bleu que Tes Yeux ou encore Jezebel. Le 29 juillet 1952, elle épouse le chanteur français Jacques Pills, avec pour témoin l'actrice Marlène Dietrich (qui choisit sa robe de mariée pour elle), puis divorce en 1956.



En 1953, elle entame une cure de désintoxication, puis devient une immense vedette de music-hall dans le monde entier et en particulier aux États-Unis, où elle fait un triomphe en 1956 au Carnegie Hall de New York, dont elle devient une habituée.



Elle connaît une histoire d'amour avec Georges Moustaki, qu'elle lance dans la chanson et avec qui elle a un grave accident de voiture en 1958, ce qui fait empirer son mauvais état de santé et sa dépendance à la morphine. Elle enregistre la chanson Milord (sur une musique de Marguerite Monnot), dont il est l'auteur, l'un de ses plus grands succès.
En 1959, Édith s'effondre sur scène durant une tournée à New York. Elle subit de nombreuses opérations chirurgicales et revient à Paris en piteux état et sans Moustaki, qui l'a quittée en route. Elle est cependant récompensée pour la chanson Milord au cours d'une émission de télévision du nom de TV Award ; dans le studio d'enregistrement se trouvent Georges Moustaki et Edith Piaf en compagnie de Marguerite Monnot, les auteurs de la chanson.



En 1961, à la demande de Bruno Coquatrix, Édith Piaf donne à l'Olympia de Paris, menacé de disparition à cause de problèmes financiers, une série de concerts parmi les plus mémorables et émouvants de sa carrière. C'est dans sa salle de spectacle de prédilection qu'elle interprète Non, je ne regrette rien, une chanson qui lui colle à la peau et que Charles Dumont vient d'écrire pour elle. Édith sauve l'Olympia de la faillite, mais a du mal à se tenir debout et à bouger du fait de sa polyarthrite très invalidante, et ne réussit à chanter que grâce à une importante perfusion de morphine.
Le 9 octobre 1962, âgée de 46 ans, épuisée et malade, elle épouse Théo Sarapo, un jeune et beau chanteur âgé de 26 ans et déclare qu'elle a parfois l'impression qu'il est en fait « un fils qui veille sa vieille mère malade ». Ils chantent en duo À quoi ça sert l'amour ? écrit par Michel Emer, un de ses fidèles compositeur.
Début 1963, elle enregistre sa dernière chanson : L'Homme de Berlin écrite par Francis Lai (un des auteurs de la fin de sa carrière, la moitié du récital de Nimegue en 1962 est composé de ses chansons) et M. Vendôme.

Disparition



La tombe d'Édith Piaf au cimetière du Père-Lachaise de Paris.Édith Piaf meurt le 10 octobre 1963 à 13 h 10 à Plascassier (un quartier excentré de Grasse dans les Alpes-Maritimes) à l'âge de 47 ans d'une hémorragie interne due à une insuffisance hépatique, usée par les excès, la morphine et les souffrances de toute une vie. Le transport de sa dépouille vers Paris est organisé clandestinement et dans l'illégalité ; son décès est annoncé officiellement le 11 octobre à Paris, le même jour que celui de son ami Jean Cocteau. Cocteau (avec lequel Édith entretenait une correspondance suivie), apprenant la nouvelle de sa mort, a dit : « C'est le bateau qui achève de couler. C'est ma dernière journée sur cette terre ». Il a ajouté : « Je n'ai jamais connu d'être moins économe de son âme. Elle ne la dépensait pas, elle la prodiguait, elle en jetait l'or par les fenêtres » avant de mourir lui-même.




_________________
J'ai tendu des cordes de clocher à clocher, des guirlandes de fenêtre à fenêtre,
des chaînes d'or d'étoile à étoile, et je danse.
Arthur Rimbaud (Illuminations)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NADINE
Admin
avatar

Messages : 303
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 59
Localisation : La Bruyère

MessageSujet: Re: Octobre   Ven 10 Oct - 9:12

A noter le même jour que la mort d'Edith Piaf la mort de Jean Cocteau ou du moins ol'a su le même jour carla mort de Piaf est restée secrète et pendant longtemps la version officielle a été qu'elle soit morte le 11 afin de rapatrier le corps de cette dernière à Paris...


Jean Cocteau, né le 5 juillet 1889 à Maisons-Laffitte, mort le 11 octobre 1963 à Milly-la-Forêt, est un poète français, artiste aux multiples talents, graphiste, dessinateur, auteur de théâtre, mais aussi cinéaste. Il fut élève au Lycée Condorcet et fut élu à l'Académie française en 1955. Il compte parmi les artistes qui ont marqué leur époque.

Il côtoya la plupart des artistes qui animèrent la vie artistique de son époque. Il eut une relation durable tant amoureuse que professionnelle avec l'acteur Jean Marais. Il était également un ami personnel de la reine Élisabeth de Belgique, une grande passionnée de culture et de musique.

Je me rapelle de ce jour car mon grand père paternel qui était déjà malade à l'époque m'avait dit en nous promenant que l'on avait perdu 2 grands artistes...

_________________
"Le bonheur ne consiste pas à acquérir et à jouir, mais à ne rien désirer, car il consiste à être libre."
Epictète, extrait de Manuel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vitabella.activebb.net
Evelyne
Admin
avatar

Messages : 803
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 62
Localisation : Floreffe - Belgique

MessageSujet: Re: Octobre   Sam 11 Oct - 0:55

11 octobre

On fête aujourd'hui les Firmin.

1794, les cendres de Rousseau sont transférées au Panthéon.
Utilisé à tort et à travers par les Révolutionnaires et contre-révolutionnaires, Jean-Jacques Rousseau entre finalement dans le Panthéon tandis qu’un hommage national lui est rendu. En fait, au-delà des utilisations politiciennes, les thèses de Rousseau, et notamment le "Contrat social", ont une véritable influence sur les pensées politiques de l’époque. En effet, la notion d’intérêt commun développée par Rousseau revient souvent au centre des préoccupations républicaines françaises. Comme tout penseur, sa philosophie est difficilement réductible à un système existant. La pensée de Rousseau restera très polémique, jusqu’à nos jours, certains n’hésitant pas à établir une filiation – très contestée – entre Rousseau et le totalitarisme.

1802, naissance officielle du parachute.
Le français Jacques Garnerin brevette sa nouvelle invention : le parachute. Il avait effectué son premier saut en 1797 au dessus du parc Monceau à Paris, en sautant du haut d'une montgolfière. Mais le nom "parachute" ne vient pas de lui : il avait été créé par le physicien françai&çé!s Sébastien Lenormand qui avait sauté du premier étage d'une maison avec un parasol dans chaque main.

1963, mort de Jean Cocteau.
Jean Cocteau, né le 5 juillet 1889 à Maisons-Laffitte, mort le 11 octobre 1963 à Milly-la-Forêt, est un poète français, artiste aux multiples talents, graphiste, dessinateur, auteur de théâtre, mais aussi cinéaste. Il fut élève au Lycée Condorcet et fut élu à l'Académie française en 1955. Il compte parmi les artistes qui ont marqué leur époque.
Il côtoya la plupart des artistes qui animèrent la vie artistique de son époque. Il eut une relation durable tant amoureuse que professionnelle avec l'acteur Jean Marais. Il était également un ami personnel de la reine Élisabeth de Belgique, une grande passionnée de culture et de musique.

_________________
J'ai tendu des cordes de clocher à clocher, des guirlandes de fenêtre à fenêtre,
des chaînes d'or d'étoile à étoile, et je danse.
Arthur Rimbaud (Illuminations)


Dernière édition par Evelyne le Sam 11 Oct - 1:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelyne
Admin
avatar

Messages : 803
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 62
Localisation : Floreffe - Belgique

MessageSujet: Re: Octobre   Sam 11 Oct - 1:20

1951, naissance de Jean-Jacques Goldman, auteur-compositeur-interprète français.



Il est né à Paris, dans le 19e arrondissement, troisième d'une famille de confession juive de quatre enfants. Il a d'abord chanté dans le groupe Red Mountain Gospellers en chorale puis avec The Phalanster et enfin avec Taï Phong (Grand Vent en vietnamien) avant de débuter sa carrière solo, qu'il a mise entre parenthèses quelques années pour fonder un trio, nommé Fredericks Goldman Jones, avec le Gallois Michael Jones et l'américaine Carole Fredericks. Il a également écrit et composé pour de nombreux autres chanteurs, comme Johnny Hallyday, Céline Dion ou Khaled.

Carrière

Les débuts avec Taï Phong



Jean-Jacques Goldman commence sa carrière au sein du groupe Taï Phong en 1975. Le succès est déjà au rendez-vous avec la chanson Sister Jane, mixé par Andy Scott, tirée du premier album du groupe.
En 1976, c’est le réel commencement. Jean-Jacques est persuadé que l’on peut chanter en français sans faire de la chanson à texte (ce à quoi personne ne se risque trop à l’époque) et il sort un premier 45T en solo qui contient deux titres: C’est pas grave papa et Tu m'as dit.
Il sort un deuxième 45T en 1977 : Les nuits de solitude et Jours bizarre.
En 1978, Jean-Jacques ne souhaite pas participer à une tournée de Taï Phong, c’est un nouveau qui débarque pour le remplacer : Michael Jones. Il sort en revanche un troisième 45T en solo avec Laëtitia et Back To The City Again.
En 1979, Taï Phong se sépare, « Le groupe s’est arrêté parce que les groupes, ça meurt » déclare Jean-Jacques.

Il suffira d’un signe



"Il suffira d’un signe", et c’est ce signe qui sort sur un album, qui aurait pu s’appeler Démodé mais qui restera sans nom (pas assez commercial selon la maison de disque), en 1981. C’est avec ce titre que Jean-Jacques Goldman commence à connaître le succès. le 2eme extrait "Quelque chose de bizarre" sera toutefois un échec commercial.
Après cette réussite, sa maison de disque, Epic, le presse de sortir un autre album, toujours sans nom avec des titres comme "Quand la musique est bonne", "Comme toi", "Au bout de mes rêves" ou encore "Je ne vous parlerai pas d’elle".

Quand la musique est bonne



Après les tubes de l’album, rebaptisé officieusement par certains "Quand la musique est bonne", avec ses 200 000 exemplaires vendus (un autre titre officieux existe : Minoritaire), Jean-Jacques continue et donne enfin un titre officiel à son troisième disque : Positif.
Pour sa tournée, l’auteur/compositeur/interprète fait appel à un musicien qu’il connaît : Michael Jones. C’est à partir de ce moment que la complicité entre les deux artistes commence réellement alors que les deux se connaissaient depuis les années Taï Phong. En effet, Goldman ne voulait pas quitter son travail pour partir en tournée avec le groupe et c'est Jones qui l'a remplacé après les auditions.

Je te donne



En 1985, "Je marche seul" est la chanson qui annonce un nouvel album : Non homologué. Cet album contient un duo français/anglais avec Michael Jones : Je te donne, qui reste huit semaines au sommet du top 50. L'album Non homologué contient également le tube Pas toi que Goldman a hésité à sortir en single, compte tenu du succès phénoménal de l'album. Le titre figurera dans les cinq premières places du top 50. Cet album sera joué en tournée et entrainera la sortie du 1er album live de l'artiste dont le single La vie par procuration s'imposera comme le premier titre live à atteindre le sommet du top 50.

Entre gris clair et gris foncé



En 1987, Jean-Jacques sort "Entre gris clair et gris foncé" avec des titres comme "Elle a fait un bébé toute seule", "Puisque tu pars", "Là-bas" (en duo avec Sirima). Ce double album contient notamment des chansons écrites depuis le milieu des années 1970. C'est aussi pour cet album que la rencontre avec Carole Fredericks se produit : elle prête sa voix, alors uniquement de choriste, sur le premier titre du double vinyle ((intro) À quoi tu sers) ainsi que sur Quelque part, quelqu'un.

Fredericks Goldman Jones



Suite à la tournée "entre gris clair et gris foncé" au cours de laquelle JJ Goldman met en avant ses musiciens, lors de la création de l'album suivant, ce sont des chansons à plusieurs voix qui s'imposent naturellement. En 1990, débute une nouvelle phase dans la carrière de l'artiste. Il s'entoure en effet de ses amis Carole Fredericks (chanteuse qui avait déjà accompagné de nombreux artistes, dont Goldman lui-même, en tant que choriste) et Michael Jones. Ils signent un premier album à leurs noms : Fredericks Goldman Jones, qui devient par extension le nom du trio. Le titre initial envisagé était "récréation" à entendre sous la sonorité "Re-création".
En 1993, paraît l'album Rouge. Le trio profite de la chute du rideau de fer pour aller enregistrer son album à Moscou.
Les tournées du trio Fredericks Goldman Jones alternent des concerts avec plusieurs milliers de personnes au Zénith et seulement une petite centaine dans des salles de province. Le live qui suivra cette deuxième tournée du groupe donnera naissance à l'album Du new morning au Zénith qui retrace les ambiances bien différentes des spectacles.

En passant



En 1997, Goldman revient à des mélodies brutes, acoustiques et blues. Son nouvel album en solo, En passant, connaît un succès retentissant avec des chansons comme On ira, Nos mains, Bonne idée.
Cet album est résolument intimiste. Il traite essentiellement de l'amour. On y retrouve quelques allusions personnelles (rares chez Goldman) comme dans Les Murailles ou Quand tu danses.

Chansons pour les pieds
En 2001, Jean-Jacques se veut musicien pour les pieds (en d'autres termes, un auteur de chansons faites pour danser) avec des succès comme Ensemble et Tournent les violons. L'album acoustique aux percussions plus recherchées qu'était En passant fait place à un CD très simple musicalement, mais avec des arrangements différents à chaque chanson, chaque nouvelle danse. Zouk, Gigue, Disco côtoient les traditionnelles ballades « goldmaniennes ».



En 2002, il rappelle sa troupe de musiciens pour ce qui est sa dernière tournée en date. On retrouve sur scène les musiciens de toujours, Michael Jones (guitares) et Claude Le Péron (basse) mais également Christophe Nègre (Saxophone-Flûtes), Jacky Mascarel (claviers), Christophe Deschamps (batteur) et Andy Scott (à la console de son). Il s'agit de la même formation que lors de la tournée En passant en 1998-1999.

Les participations aux œuvres humanitaires



Goldman a depuis longtemps mis son talent au profit d'œuvres humanitaires. On note notamment la participation au collectif pour les enfants d'Éthiopie (sous la direction de Daniel Balavoine et Renaud)et imposera à Renaud une modification du texte, les Restos du Cœur (pour lequel il compose la célèbre chanson des Restos), Sidaction, Solidarité Asie, etc. Il est encore aujourd'hui l'une des personnes importantes des actions annuelles des Restos du Cœur. Jean-Jacques Goldman est l'initiateur et l'un des organisateurs de la soirée des Restos du Cœur qui rencontre chaque année un succès colossal et qui constitue 20 % (vente CD/DVD incluse) des recettes annuelles de l'association.

_________________
J'ai tendu des cordes de clocher à clocher, des guirlandes de fenêtre à fenêtre,
des chaînes d'or d'étoile à étoile, et je danse.
Arthur Rimbaud (Illuminations)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelyne
Admin
avatar

Messages : 803
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 62
Localisation : Floreffe - Belgique

MessageSujet: Re: Octobre   Dim 12 Oct - 2:25

12 octobre

C'est aujourd'hui la saint Wilfrid d'York.
On fête aussi les Edwin, Edwina, Wilfried, Enora.

Fête nationale en Espagne et en Guinée équatoriale.


1792, pose de la première pierre de la Maison Blanche.


1929, mort d'Anatole France.
Anatole France, de son nom exact François-Anatole Thibault, est un écrivain français, né le 16 avril 1844 à Paris, quai Malaquais, mort le 12 octobre 1924 à Saint-Cyr-sur-Loire (Indre-et-Loire). Il est considéré comme l’un des plus grands écrivains de la Troisième République dont il fut également l’un des plus importants critiques littéraires, et comme l’une des consciences les plus significatives de son temps, s’engageant en faveur de nombreuses causes sociales et politiques du début du XXe siècle. Lauréat du Prix Nobel de littérature en 1921.

Nikita Khroutchev, chef du gouvernement soviétique fait sensation à l'Assemblée générale des Nations Unies, en tambourinant sur son pupitre avec sa chaussure pour signifier son mécontentement. ( Shocked élégant !!!)

1996, mort de René Lacoste.
Jean René Lacoste (dit Le Crocodile, ou L'Alligator), né à Paris le 2 juillet 1904 et décédé à Saint-Jean-de-Luz au Pays basque le 12 octobre 1996 est un champion de tennis français.
L'un des « Quatre Mousquetaires » du tennis français qui remportèrent la Coupe Davis pour la France de 1927 à 1932, René Lacoste est le premier à avoir réussi, bien avant Yannick Noah, aussi bien sa carrière de joueur que sa reconversion professionnelle... pas en tant que chanteur mais comme designer : ses chemises Lacoste sont presque devenues un nom commun dans le monde de la mode et du prêt-à-porter. Il était à sa mort, le 12 octobre 1996, le dernier des «Quatre», ayant donc eu le temps de voir son successeur à la Porte d'Auteuil, et, surtout, la victoire française face à l'équipe de Pete Sampras lors de la coupe Davis 1991.

_________________
J'ai tendu des cordes de clocher à clocher, des guirlandes de fenêtre à fenêtre,
des chaînes d'or d'étoile à étoile, et je danse.
Arthur Rimbaud (Illuminations)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelyne
Admin
avatar

Messages : 803
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 62
Localisation : Floreffe - Belgique

MessageSujet: Re: Octobre   Dim 12 Oct - 2:43

1492, Christophe Colomb découvre l'Amérique.



Christophe Colomb (né en 1451 à Gênes - mort le 20 mai 1506 à Valladolid, Espagne), est le premier européen de l'histoire moderne à traverser l'océan Atlantique en découvrant une route aller-retour entre le continent américain et l'Europe. Il effectue en tout quatre voyages en tant que navigateur au service des Rois catholiques espagnols Isabelle de Castille et Ferdinand d'Aragon, qui le nomment avant son premier départ amiral, vice-roi des Indes et gouverneur général des îles et terre ferme qu'il découvrirait. La découverte de l'espace caraïbe marque le début de la colonisation de l'Amérique par les européens et fait de Colomb un acteur majeur des Grandes Découvertes des XVe siècle et XVIe siècle, considérées comme l'étape majeure entre le Moyen Âge et les temps modernes.
Bien qu'aujourd'hui universellement connu comme l'homme qui a « découvert l'Amérique », où il accoste pour la première fois dans la nuit du 11 au 12 octobre 1492, il meurt en relative disgrâce, ses prérogatives sur les terres découvertes étant contestées, toujours persuadé d'avoir atteint les Indes, le but originel de son expédition.
Les historiens dressent le portrait d'un marin hors pair, « un des meilleurs navigateurs de tous les temps », ou même « le plus grand marin de tous les temps », mais « piètre politicien ». Il apparaît « comme un homme de grande foi, profondément attaché à ses convictions, pénétré de religiosité, acharné à défendre et à exalter le christianisme partout ».

Le Ier voyage (1492-1493)



Le voyage inaugural de Colomb est celui qui est le mieux connu des historiens.
Le 3 août 1492, Colomb est au départ à Palos de la Frontera (Huelva) avec 3 navires - 2 caravelles, la Pinta et La Niña, et une nef, la Santa Maria - et pas plus de 90 membres d'équipage. Alicia Gould Quincy a réussi dans les années 1920 à dresser une liste de 87 noms[25].
Une première escale a lieu aux Canaries, à Las Palmas de Gran Canaria du 9 août au 6 septembre, (la route du sud a été choisie pour éviter les croisières portugaises au large des Açores).



L'arrivée de Christophe Colomb en AmériqueLe 12 octobre, après une traversée quasi parfaite[, la terre est en vue, et Colomb la baptise du nom du Christ : San Salvador (Guanahani). Première rencontre avec les indigènes que Colomb nomme « Indiens » d'après la conception du continent qu'il croyait aborder ; ceux-ci lui indiquent que de l'or se trouve sur une grande île au Sud-Est.



Le 23 octobre, Colomb perd de vue la Pinta, il accuse alors son capitaine Martín Alonso Pinzón d'avoir déserté.
Le 28 octobre, Colomb découvre Cuba, qu'il nomme Juana en l'honneur de la fille des rois catholiques. Il pense connaître parfaitement sa position sur le continent asiatique.
Alors que seul un mousse est à la barre de la Santa Maria – au mépris de toutes les règles de la marine – le navire vient s'échouer sur un récif dans la nuit du 24 au 25 décembre 1492. Le navire est perdu et seule l'aide des indiens permet de débarquer dans l'urgence la plus grande partie de la cargaison. Il doit se résoudre à laisser 39 hommes sur place dans un petit fortin construit dans la baie de La Navidad, édifié avec le bois récupéré sur le navire échoué.



Christophe Colomb meurt le 20 mai 1506 à Valladolid entouré de ses fils et de son frère après avoir établi un testament qui confirme en particulier le majorat établi au profit de son fils aîné Diego. Il ne connaît pas la satisfaction de voir Diego être nommé par le roi gouverneur d'Hispaniola en 1508. Sa dépouille est transférée en 1541 dans la cathédrale de Saint-Domingue.


_________________
J'ai tendu des cordes de clocher à clocher, des guirlandes de fenêtre à fenêtre,
des chaînes d'or d'étoile à étoile, et je danse.
Arthur Rimbaud (Illuminations)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NADINE
Admin
avatar

Messages : 303
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 59
Localisation : La Bruyère

MessageSujet: Re: Octobre   Lun 13 Oct - 9:22

13 octobre

Aujourd'hui, nous fêtons les Gérаud d'Aurillac.

1946 : Référendum instаurаnt lа Cοnstitutiοn de la IVème République.

Anniversaires

Sami Frey

Acteur et comédien français
Né à Paris le 13 octobre 1937

Biographie de Sami Frey

Acteur phare du cinéma français des années 1970, Sami Frey débute en 1956 dans 'Pardonnez-nous nos offenses'. Mais c'est en amant fou de Brigitte Bardot, dans 'La Vérité' en 1960, qu'il accède à la notoriété. Deux ans plus tard, il tourne 'La Chambre ardente' de Julien Duvivier, puis on le retrouve en oriental face à l'impétueuse Michèle Mercier dans 'Angélique et le roi'. En 1970, le revoici dans 'Les Mariés de l'an II' avec Marlène Jobert et Jean Yanne. Mais c'est en rival d'Yves Montand dans 'César et Rosalie' de Claude Sautet, triomphe de l'année 1972, que Sami Frey atteint l'un des points culminants de sa carrière. Par la suite, il tourne la comédie de moeurs 'Pourquoi pas !' de Colline Serreau en 1977 et dans le film potache 'Garde du corps' face à Gérard Jugnot puis s'engage dans une 'Mortelle randonnée' en 1983. Sami Frey prouve également à maintes reprises qu'il n'est pas qu'une belle gueule du cinéma en jouant dans des films d'auteurs ou à portée plus intellectuelle comme 'L' Oeuvre au noir' en 1988, 'La Vie de famille' de Jacques Doillon ou encore dans 'Hors saison' en 1992. Ayant atteint l'âge mur, il entre dans la peau de l'écrivain 'Antonin Artaud', devient Aramis le poète vieillissant dans 'La Fille de d'Artagnan' de Tavernier, confronte son ego avec Pierre Arditi, Michel Piccoli et Jean-Claude Brialy dans 'Les Acteurs' en 2000, retrouve Isabelle Adjani dans 'La Repentie' et traque un magna de la finance dans 'Anthony Zimmer' en 2005, avant de revenir aux côtés de Mathilde Seigner en vieux maître d'équitation dans 'Danse avec lui' en 2007.


Nana Mouskouri

Chanteuse grecque

Biographie de Nana Mouskouri

Née le 13 octobre 1934 en Crète, Joanna Mouskouri se passionne très vite pour la musique. A quinze ans, elle débute la formation du Conservatoire hellénique d'Athènes, où on lui enseigne la musique et le chant. Elle y étudie les Lieders de Schubert, les Arias de plusieurs opéras, tout en écoutant sur un vieux poste bricolé Frank Sinatra, Billie Holliday et Ella Fitzgerald. Son professeur apprend qu'elle se rend à des radios crochets en cachette et refuse de l'inscrire au concours du Conservatoire. Elle est alors engagée au club Mokalido où elle chante du jazz. En 1958, Nana Mouskouri rejoint le groupe Les Athéniens et se fait remarquer par Manos Hadjidakis qui lui écrit quatre chansons. En 1959, au premier Festival de la chanson grecque passant à la radio, la chanteuse, accompagnée de son groupe, remporte deux prix. Elle se lance alors dans une carrière solo, poursuivant sa collaboration avec Hadjdakis. En 1960, désormais vedette en Grèce, elle rencontre Louis Hazan, président de Philips France. Elle débute ainsi sa carrière en France avec des chansons comme 'Crois-moi ça durera' (1960), Retour à Napoli' (1961), mais aussi dans bien d'autres pays représentant le Luxembourg à l'Eurovision en 1963. En 1962, son premier album sort en France. En 1963, les enregistrements se multiplient à Paris, à Londres, à Hambourg et les récompenses pleuvent. 1965 est l'année de son premier grand succès en France, 'L' enfant au tambour'. La réussite se poursuit avec la sortie en 1967 de l'album 'Le jour où la colombe'. En 1975, elle a à son actif plus d'une trentaine de disques d'or dans le monde entier. En 1977, elle fait durant trois semaines l'Olympia après quatre années d'absence et connaît le même triomphe à travers le monde. Le tube, 'Je chante avec toi liberté' dans les années 80 lui permet de poursuivre des tournées dans le monde entier. Désormais la chanteuse vit à Genève. Le 25 novembre 2007 elle donne un concert d'adieu à l'Opéra Garnier.


Née à La Canée, Crête le 13 octobre 1934

_________________
"Le bonheur ne consiste pas à acquérir et à jouir, mais à ne rien désirer, car il consiste à être libre."
Epictète, extrait de Manuel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vitabella.activebb.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Octobre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Octobre
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sortie au Festival photo nature de Namur le 16 octobre 2010
» EXPO WIEZE 2 & 3 OCTOBRE 2010 PHOTOS
» DNA Italia 1-3 octobre 2010 Turin
» Exposition André Abbal - Musée Calbet à Grisolles - Jusqu'au 26 octobre 2008
» Tournoi "Tactique" 16 octobre 2010 : inscriptions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VITA E BELLA :: LA VIE DU FORUM :: Ephémérides-
Sauter vers: