LA VITA E BELLA

La vie est trop courte pour ne pas la vivre pleinement à chaque instant de chaque jour
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Opéras

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Evelyne
Admin
avatar

Messages : 803
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 61
Localisation : Floreffe - Belgique

MessageSujet: Opéras   Jeu 30 Aoû - 0:29

L'opéra vient de perdre l'un de ses plus grands interprètres du siècle dernier : Luciano Pavarotti est décédé le 6 septembre dernier à l'âge de 71 ans, dans sa ville de Modène.

Quoique que l'on puisse penser de ce ténor et de ces choix de fin de carrière ... nul ne peut contester l'immense talent de cet artiste à la voix gorgée de soleil et au tempérament généreux.

Un très bel hommage sur le site de Forum Opéra :

http://www.forumopera.com/actu/pavarotti07.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelyne
Admin
avatar

Messages : 803
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 61
Localisation : Floreffe - Belgique

MessageSujet: Re: Opéras   Sam 22 Déc - 19:17

Hier, avec Nadine, nous sommes allées voir "La vie parisienne" d'Offenbach à Liège.
Gentil spectacle, sans guère plus. Wink
Un petit compte-rendu chez Calbo, si cela vous intéresse :
http://artistes-classiques.forumculture.net/critiques-de-concerts-f31/critiques-de-concerts-lives-uniquement-t48.htm#3789

_________________
J'ai tendu des cordes de clocher à clocher, des guirlandes de fenêtre à fenêtre,
des chaînes d'or d'étoile à étoile, et je danse.
Arthur Rimbaud (Illuminations)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelyne
Admin
avatar

Messages : 803
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 61
Localisation : Floreffe - Belgique

MessageSujet: Re: Opéras   Dim 3 Fév - 0:52

Merveilleuse soirée d'opéra, hier, avec ma soeur !!!
"Il Matrimonio segreto" de Cimarosa - un opéra peu connu ni joué et qui pourtant en vaut vraiment la peine.

Le compte-rendu chez Calbo. Wink

_________________
J'ai tendu des cordes de clocher à clocher, des guirlandes de fenêtre à fenêtre,
des chaînes d'or d'étoile à étoile, et je danse.
Arthur Rimbaud (Illuminations)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelyne
Admin
avatar

Messages : 803
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 61
Localisation : Floreffe - Belgique

MessageSujet: Re: Opéras   Sam 29 Mar - 16:42

Avec Nadine, nous avons vu hier à soir, à Liège, "Le Roi d'Ys" d'Edouard Lalo.
Pour ce qui me concerne, belle soirée, sans plus ! Il me semble que c'est un opéra qui a assez mal vieilli ... par contre, il vaut d'être écouté pour la partie musicale qui est merveilleuse.

Compte-rendu chez Calbo. Wink

_________________
J'ai tendu des cordes de clocher à clocher, des guirlandes de fenêtre à fenêtre,
des chaînes d'or d'étoile à étoile, et je danse.
Arthur Rimbaud (Illuminations)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NADINE
Admin
avatar

Messages : 303
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 58
Localisation : La Bruyère

MessageSujet: Re: Opéras   Sam 29 Mar - 20:16

Bon faut pas croire que l'on est toujours d'accord... mais là comme Evelyne c'était bien sans plus la représentation du roi d'Ys.

_________________
"Le bonheur ne consiste pas à acquérir et à jouir, mais à ne rien désirer, car il consiste à être libre."
Epictète, extrait de Manuel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vitabella.activebb.net
Evelyne
Admin
avatar

Messages : 803
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 61
Localisation : Floreffe - Belgique

MessageSujet: Re: Opéras   Ven 28 Nov - 21:10

"LE BARBIER DE SEVILLE" DE ROSSNI - ORW, vendredi 23 novembre

Quand un maestro et des interprètes viennent à la rescousse d’un barbier livré à la mise en scène insipide d’un directeur d’opéra …



Monsieur Mazzonis di Pralafera a confirmé avec ce spectacle dont il s’est réservé la scénographie, qu’il avait une vision très personnelle et peu enthousiasmante de la place du théâtre dans l’opéra ! Heureusement pour nous, il a une bien meilleure conception des voix … et hier, cela a été un véritable feu d’artifice !
Mise en scène très banale donc, avec des ficelles énormes prises de ci de là à l’une ou l’autre production … cela vire vite au mauvais kitsch et même au vulgaire ; le tout dans un décor de carton-pâte et des costumes dignes de Carmen !
Martine Mergeay titre sa critique dans la Libre Belgique « Un Barbier monstrueux et magnifique » et laisse entendre que le nouveau directeur de l’ORW veut par cette façon « populiste » d’aborder les choses, attirer un public jeune (ndlr : sur ce point, il faut lui tirer notre chapeau pour la possibilité offerte à ce public, d’accéder cette année aux spectacles à un prix très réduit et dans de très bonnes conditions de placement !). Et bien, les jeunes qui étaient avec nous hier et qui ont vu « Macbeth » en début d’année dans une superbe mise en scène nettement plus sobre et plus approfondie … ont largement préférée celle-là, trouvant qu’hier c’était « abusé » !
Soit, passons, parce que monsieur Mazzonis a été sauvé et comment, par l’ensemble des interprètes !!!
Il faut avant tout épingler le tout jeune chef d’orchestre de 29 ans, Michele Mariotti, redonnant à la musique de Rossini toutes ses couleurs, sa vigueur et son authenticité ! Il connaît tout l’opéra par cœur, le chante et soutient tant les musiciens que les chanteurs : son engagement fait plaisir à voir et surtout à entendre.
Côté plateau, j’ai été émerveillée par la ‘Rosina’ de Marianna Pizzolato ; aussi bonne chanteuse que comédienne, elle emmène le plateau dans un tourbillon de notes admirables : une des meilleures Rosina que j’ai vue et entendue. Ma sœur me disait avoir entendu qu’elle avait écouté encore et encore Maria Callas avant de l’interpréter sur scènes , cela ne m’étonne pas mais elle se l’est vraiment appropriée pour notre plus grand bonheur ! Très bon ‘Almaviva’ du jeune ténor hispanico-argentin, Juan Francisco Gatell ; il a tout pour lui ce jeune homme : une très belle couleur de voix, des aigus faciles, un jeu de scène agréable (ce qui n’est pas souvent le cas chez les ténors !) et il est bel homme en plus … oui, j’ai craqué et je n’en n’ai aucune honte !!! Il faut ajouter à ce duo, le très agréable ‘Basilio’ de Simone Alaimo dont la grande présence en scène et le chant merveilleux de basse enchantent, il nous offre entre autres, una bella « Calomnia ». Les autres rôles sont un peu en deçà mais sans que cela ne soit pénible : Alberto Rinaldi, ‘Bartolo’, devait chanter en alternance avec Bruno de Simone … absent au bataillon sans autres explications ! Ayant donc déjà chanté la veille, contrairement au reste de l’équipe, on sentait vraiment sa fatigue tant vocale que physique mais il reste un très grand professionnel avec une telle habitude des planches qu’il convainc malgré tout. Reste le ‘Barbier’ de Mario Cassi … personnellement, il ne m’a pas vraiment séduite : quelques fausses notes, un « surjeu » presque permanent et une assez grande inadéquation avec le chant rossinien … Par contre, les chants en ensemble étaient bien tenus et agréables. Encore une mention pour les rôles de moindre importance interprétés par Laura Cherici (Berta), Patrick Delcour (Fiorello) et Léonard Graus (un officier).
Il faut aussi souligner la participation de deux jeunes du Centre de jour liégeois – centre d’accueil pour personnes présentant un handicap mental. L’ORW a décidé d’offrir à ces jeunes de faire de la figuration dans ses opéras . Il a aussi de très bonnes idées notre directeur mais il devrait laisser la mise en scène à des professionnels … cela nous éviterait de subir ‘Superman’ en carton-pâte survolant la scène finale du ‘Barbier’ dont la mousse à raser a immanquablement tourné !!!

http://www.lalibre.be/culture/musique/article/461964/un-barbier-monstrueux-et-magnifique.html (critique de la représentation du jeudi avec une autre distribution)

_________________
J'ai tendu des cordes de clocher à clocher, des guirlandes de fenêtre à fenêtre,
des chaînes d'or d'étoile à étoile, et je danse.
Arthur Rimbaud (Illuminations)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelyne
Admin
avatar

Messages : 803
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 61
Localisation : Floreffe - Belgique

MessageSujet: Re: Opéras   Dim 28 Déc - 14:45

Soirée assez décevante, hier soir, à Liège pour "La Chauve-Souris" de Johann Strauss.



On a déjà connu notre ancien directeur plus inspiré ! C'est en effet Jean-Louis Grinda qui mettait en scène cette nouvelle coproduction entre 3 opéras français et l'ORW ; rien de bien nouveau mais il a eu cependant le bon goût de ne pas en "rajouter" comme c'est parfois le cas. Décors et costumes assez vieillots et banals comme la direction musicale de Dimitri Jurowski, sans grande couleur ni reliefs.

Si la pluplart des interprètes étaient de bons acteurs, on ne peut pas en dire autant sur le plan vocal, très décevant ! La plupart des artistes semblaient en difficulté avec leur personnage alors que pourtant, aucun n'atteint des sommets incontournables ...

Les deux seuls à tirer leur épingle du jeu, de mon avis : le haute-contre Nicolas Zielinski en prince Orlofsky I love you et Jean-Philippe Corre dans le rôle du geôlier auquel il a donné une grande présence et une efficacité comique dûment appréciée par le public.

_________________
J'ai tendu des cordes de clocher à clocher, des guirlandes de fenêtre à fenêtre,
des chaînes d'or d'étoile à étoile, et je danse.
Arthur Rimbaud (Illuminations)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelyne
Admin
avatar

Messages : 803
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 61
Localisation : Floreffe - Belgique

MessageSujet: Re: Opéras   Mer 28 Jan - 23:08

Nous verrons prochainement "Fra Diavolo" de Auber.
Cet opéra est en co-production avec l'Opéra Comique de Paris, où il vient d'être donné avec quasiment la même distribution.
Les critiques sont assez bonnes, en tout cas en ce qui concerne Sumi Jo (Zerlina) et Kenneth Traver (Fra Daviolo).
Quelques courts extraits : http://www.concertclassic.com/index.asp (le son est assez mauvais).

_________________
J'ai tendu des cordes de clocher à clocher, des guirlandes de fenêtre à fenêtre,
des chaînes d'or d'étoile à étoile, et je danse.
Arthur Rimbaud (Illuminations)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelyne
Admin
avatar

Messages : 803
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 61
Localisation : Floreffe - Belgique

MessageSujet: Re: Opéras   Jeu 29 Jan - 1:41


_________________
J'ai tendu des cordes de clocher à clocher, des guirlandes de fenêtre à fenêtre,
des chaînes d'or d'étoile à étoile, et je danse.
Arthur Rimbaud (Illuminations)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelyne
Admin
avatar

Messages : 803
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 61
Localisation : Floreffe - Belgique

MessageSujet: Re: Opéras   Mer 18 Mar - 10:34

Belle "Traviata" vendredi soir, à l'ORW de Liège



Personnellement, je dirais que cette production vaut essentiellement par la superbe interprétation de Cinzia Forte dans le rôle-titre ! Cette interprète a su nous faire vibrer de bout en bout au rythme des bonheurs et malheurs de cette « dépravée » à qui elle a donné, par une grande présence en scène, toujours très juste, toute la crédibilité qu’il soit ! Malgré certaines limites (notamment dans le « E Strano »), cette soprano séduit tant par son élégance que par la beauté de la ligne vocale et la grande stabilité dans tous les registres ; à souligner aussi toutes les nuances dont elle est capable et qui vous emportent dans son univers selon les moments … tirant une larme à plus d’un !!!
Les deux autres personnages principaux, s’ils sont un ton plus bas, ne déméritent pas pour autant. Le ténor albanais Samir Pirgu est un bon Alfredo, doté d’une belle voix aux couleurs chatoyantes et, hormis un gros problème dans son air de début du second acte, son interprétation a été très intéressante tout comme celle de Giovanni Meoni, Germont père, à la voix puissante et certainement plus à sa place dans ce rôle que dans celui de Posa dans lequel nous l’avons écouté en début de saison. Dommage, pour l’un comme pour l’autre, que leur présence en scène se limite à l’un ou l’autre geste convenu … problème personnel ou lacune dans la direction d’acteurs ?
Le reste du plateau est de bonne qualité avec un plus pour l’ancien membre du chœur de la maison, Tineke Van Ingelgem, dans le rôle de Flora Bervoix ; bel engagement du chœur également.
Côté scénographie, je soulignerais les très beaux costumes, très originaux, de la styliste flamande Kaat Tilley : ses costumes sont un savant mélange d’époque et de modernité dans des tons et des tissus fabuleux ! Les décors me semblent manquer d’originalité, étant les mêmes pour chaque acte avec seulement un changement de luminosité et se résumant à un lit occupant le centre de la scène ; lit dont la taille se réduit d’acte en acte …
Pour la deuxième fois de la saison, après le « Barbier », le directeur de la maison, Stefano Mazzonis s’était réservé la mise en scène de l’œuvre proposée … même s’il semble qu’il ait cherché quelques originalités (pas nécessairement du meilleur goût, comme ces billets lancés par Germont père à la tête de Violetta au début du deuxième acte …) cela reste, à mon avis, très conventionnel, se limitant à des mises en situation sans réelle direction d’acteurs !
Autre déception de la soirée (à mon seul avis sans doute, si j’en juge pas l’accueil au baisser de rideau ainsi que la critique très positive de N Blanmont dans « La Libre ») : la direction d’orchestre de Paolo Arrivabeni, nouveau chef attaché à la maison, depuis la direction de monsieur Mazzonis. S’il peut tirer de très belles nuances de l’orchestre lors des moments plus « intimes » ; son obstination a faire jouer « forte » à certains moments amènent des faussetés très désagréables ainsi qu’une quasi couverture des voix !!!
Au total une très belle soirée, classique mais très agréable !!!

Une critique de Nicolas Blanmont dans la « Libre Belgique » : http://www.lalibre.be/culture/scenes/article/489063/les-trois-lits-de-violetta.html

_________________
J'ai tendu des cordes de clocher à clocher, des guirlandes de fenêtre à fenêtre,
des chaînes d'or d'étoile à étoile, et je danse.
Arthur Rimbaud (Illuminations)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelyne
Admin
avatar

Messages : 803
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 61
Localisation : Floreffe - Belgique

MessageSujet: Re: Opéras   Mer 18 Mar - 14:59

Il semblerait bien que mon manque d'enthousiasme à propos du chef ne soit guère partagé ...

Une critique du journal belge "Le Soir" : http://www.lesoir.be/culture/musiques/opera-la-traviata-a-l-opera-2009-03-16-696043.shtml

_________________
J'ai tendu des cordes de clocher à clocher, des guirlandes de fenêtre à fenêtre,
des chaînes d'or d'étoile à étoile, et je danse.
Arthur Rimbaud (Illuminations)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelyne
Admin
avatar

Messages : 803
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 61
Localisation : Floreffe - Belgique

MessageSujet: Re: Opéras   Lun 6 Avr - 21:34

Merci monsieur Gatti !

Nous avons passé une formidable soirée, samedi, avec le Requiem de Verdi proposé par l'Opéra Royal de Wallonie.
Le mérite en revient principalement au chef, Daniel Gatti ... véritable magicien qui a dirigé - sans partition - un orchestre de l'opéra transformé !
Ce que nous avons vécu était d'une telle intensité qu'il est difficile de le décrire ... pour les habitués aux spectacles lyriques, la minute de silence en fin de représentation en dit très long !!!
Les solistes n'étaient certes pas en reste avec l'admirable mezzo Dolora Zajic, une spécialiste de l'oeuvre, en très grande forme vocale ; l'imposant ténor Stuart Neill doté d'une fort belle voix, bien timbrée et qui nous a offert quelques grands moments lyriques tout en retenue et intériorité. José Van Dam, pareil à lui-même, même si la voix a perdu de son elasticité, son timbre et son autorité vocale restent impressionants. Personnellement, j'ai trouvé la soprano Carmen Gianettasio, un peu en retrait quant à l'engagement mais sans vraiment se démarquer.
Très belles interventions du choeur aussi, renforcé par le Choeur d'Opéra de Namur.
Je garde un souvenir émerveillé de l'Offertorium d'une intensité incroyable ainsi que du Lacrymosa qui m'a beaucoup fait penser à celui du 'Don Carlo'.
Le triomphe réservé aux interprètes en fin de spectacle - je n'ai pas compté le nombre de rappels mais il y en eu quelques uns - était amplement mérité ... je dois avouer que Papagena et moi avons plané à quelques centimètres au-dessus de nos fauteuils pendant toute la soirée (inconfortable mais on en redemande !!!).

_________________
J'ai tendu des cordes de clocher à clocher, des guirlandes de fenêtre à fenêtre,
des chaînes d'or d'étoile à étoile, et je danse.
Arthur Rimbaud (Illuminations)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelyne
Admin
avatar

Messages : 803
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 61
Localisation : Floreffe - Belgique

MessageSujet: Re: Opéras   Mer 29 Avr - 16:43

Soirée bien décevante, vendredi dernier à l’opéra de Liège …
S’il est vrai qu’il est agréable de découvrir de nouveaux opéras, il en est certains qu’il faudrait sans doute laisser dans l’oubli où ils sont tombés, à moins qu’une scénographie appropriée ne leur rendent une seconde jeunesse.
Bien que l’ensemble ait dénoté selon moi, c’est en effet du côté de la scénographie qu’il faut chercher l’erreur ! Les décors sont d’une médiocrité ou d’un mauvais goût certain (ah ! ces pieds de lit roses en forme de pieds de porc), les costumes d’une banalité décourageante et la mise en scène réduite à quelques déplacements latéraux (une fois dans un sens et l'autre fois en retour sur le couplet suivant Rolling Eyes ). S’il suffit de faire exécuter quelques pas de danse aux interprètes ou répéter quelques mauvais gags pour se définir comme metteur en scène … alors je crois que je vais présenter ma candidature à monsieur Mazzonis pour une prochaine saison ! Je m’en voudrais de terminer cette description sans mentionner les fleurs en plastique que nous voyons « fleurir » sur la scène du Royal depuis quelques temps … m’en vais faire tenir un bouquet à notre directeur, s’il les aime tant ! Bref une scénographie digne des plus mauvaises productions d’opérettes, voici une bonne vingtaine d’années … je crains très fort pour « Le pays du sourire » de la saison prochaine !
Côté interprètes, rien que de très banal également, selon moi. Sumi Jo est une charmante Zerlina, rôle qui demande de grandes qualités de colorature ; c’est elle, et de loin, qui tire son épingle du jeu et j’aimerais beaucoup la revoir dans une autre production et mieux dirigée.
Kenneth Tarver est un bon Fra Diavolo … sans plus. Sa diction est correcte et sa voix agréable mais elle manque de reliefs et de couleurs et je pense que ce rôle est un peu au-dessus de ses moyens. Par ailleurs, on a du mal à croire au bandit de grand chemin, cruel et dangereux !!! On verrait plutôt dans sa composition du personnage, un gentleman cambrioleur à la façon d’Arsène Lupin … si bien qu’il faut beaucoup d’imagination pour croire qu’il soit réellement tombé sous les balles de ses poursuivants (je m’attendais à le voir se relever avec grâce pendant le final !!!).
Pour ce qui est des couples, celui des Anglais (M Molomot et D Lamprecht) en fait des tonnes, quitte à voler parfois la vedette aux acteurs principaux et leur chant est parsemé ça et là de quelques faussetés ; le duo des complices (T Morris et T Dolié) est certes meilleur et, sans atteindre le burlesque de leurs célèbres prédécesseurs Laurel et Hardy, ils jouent assez justes et chantent très bien. Le zéro pointé ira certainement au Lorenzo d’Antonio Figueroa, jeune ténor à la voix très petite, mal assurée et terriblement maladroit en scène. Espérons pour lui qu’il pourra à l’avenir améliorer ses qualités, certes présentes mais bien mal exploitées !!!
Au pupitre, Jean-Claude Malgoire ,remplaçant Giovanni Antonini initialement prévu, m’a laissée assez indifférente je dois dire … mais je ne connais pas assez l’œuvre et mes capacités d’analyse musicale sont insuffisantes pour me permettre de juger.
Je m’en voudrais beaucoup de ne pas vous permettre d’admirer le superbe arbre qui servait de seul décor au troisième acte …


sans oublier les pieds de cochon roses et la lampe "tête de vache" qui n'est pas mal non plus d'ailleurs ...

_________________
J'ai tendu des cordes de clocher à clocher, des guirlandes de fenêtre à fenêtre,
des chaînes d'or d'étoile à étoile, et je danse.
Arthur Rimbaud (Illuminations)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelyne
Admin
avatar

Messages : 803
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 61
Localisation : Floreffe - Belgique

MessageSujet: Re: Opéras   Dim 21 Juin - 15:24

Lucrezia Borgia, Donizetti – ORW Liège, jeudi 18 juin (version concertante)

Quels mots trouver pour exprimer un tel bonheur que celui ressenti grâce à cette représentation ?
Peut-être tout simplement ‘MERCI’ ! Merci à la musique, merci à ceux qui la créent et l’interprètent, merci à ceux qui me l’ont découvrir et aimer, merci à ceux qui me permettent d’y participer, merci à ceux avec qui je peux partager cette passion !!!

Par qui donc commencer parmi tous les artisans de cette magnifique soirée ???
Et bien sans doute par l’ensemble de la distribution, d’une homogénéité parfaite et ce n’était pas le plus simple à réaliser tant au niveau de l’opéra qui réclame de grands interprètes que de la distribution devant équilibrer un plateau face à la grande soprano lyrique qu’est June Anderson.
Pari tenu monsieur Mazonnis, bravo !

Bravo aussi au maestro Arrivabeni qui a rendu à l’orchestre liégeois toutes les couleurs nécessaires à ce merveilleux compositeur qu’était Donizetti ….

Il faut ensuite rendre hommage à celle qui a été au cœur même de cette soirée de rêve : madame June Anderson et son plus grand mérite a sans doute été de nous laisser présumer qu’elle était au cœur de la réussite sans pour autant s’en attirer les honneurs ni déséquilibrer le plateau ! Quelle modestie chez cette soprano !!!

Un extrait de son interview au journal Le Soir, quelques jours avant la représentation :

Qu'est ce que le terme diva évoque pour vous ?
Je me considère comme une anti diva… Je n'ai annulé qu'une seule fois, parce que le chef ne connaissait pas la partition, que le metteur en scène était drogué et que mes collègues n'étaient qu'à moitié présents ! Mais je peux rendre folles les personnes qui m'entourent… par mon exigence, mon sérieux. Où sont les Kraus, Caballe, Sutherland, Pavarotti ? Ils sont remplacés par des chanteurs médiatiques. L'art ne me semble pas dans un bon moment : trop pasteurisé, trop « aplati » pour le grand public… Juste un avis personnel. La Callas était la diva des divas, mais dans le bon sens du terme. Je l'admire, mais je n'ai jamais essayé de l'imiter.

Son interprétation de Lucrezia est tout en finesse, sensibilité, couleurs et vocalises d’une grande souplesse et musicalité … il n’y a pas assez de superlatifs en fait ! Pour une prise de rôle, c’était une grande réussite !

Autre grande satisfaction de la soirée : le tout jeune ténor Ismael Jordi dans le rôle de ‘Gennaro’ !!! Annoncé comme insuffisant pour ce rôle, il l’a porté de bout en bout, crânement et sans faille … il rappelle avec bonheur les Kraus, Blake et autres ténor « di grazia ». Il est vrai que son attitude en scène est très peu inspirée (même pour un concert) mais son chant est tellement beau qu’il dépasse toute autre critique qui pourrait être formulé, il me semble et dieu sait si j’accorde beaucoup d’importance à la présence en scène !

Pour compléter ce quatuor, Marianna Pizzolato, idéale ‘Mafio Orisini’, est celle qui ‘interprète’ le plus son rôle et qui confirme la grande comédienne et très bonne mezzo qu’elle avait laissés deviner dans le rôle de ‘Rosine’ du Barbier, cette saison. Le rôle du duc était interprété par Mirco Palazzi qui, après un début un peu difficile dans le ‘Vieni la mia vendetta’ - trop grande pression et âge inadapté au rôle ? - s’est tout à fait repris et nous a donné une très belle interprétation du rôle !!!

Rien à dire quant au reste de la distribution, comme déjà dit : homogène et de très bonne qualité !
Ou alors, un grand clin d’œil à la basse Chris De Moor (Gubetta) toujours aussi présent sur scène que depuis son merveilleux Don Quichotte, sur la scène du Royal, il y a quelques années.

Les chœurs sont peu sollicités dans cette œuvre – surtout le chœur des femmes – mais ils étaient à la hauteur de l’ensemble.

Bref une soirée de rêve comme je n’en n’avais plus connu depuis les « Rossini » du maesto Zedda, mais lui, il est hors concours … c’est un magicien !!!

Alors oui à l’opéra, oui au Bel Canto et oui à Lucrezia … je venais, sur un autre forum de le choisir en numéro 1 des CD que j’emporterais sur une île déserte : je persiste et signe !

Seule déception : une salle loin d’être remplie …
Même constatation une semaine auparavant lors de la représentation du ballet ‘Don Quichotte’ par une troupe russe réputé…
Les arguments souvent avancé sont la crise et le prix élevé des places mais j’arrive à en douter …
Cela me paraît bien inquiétant : si la culture est abandonnée progressivement, elle ne sera bientôt plus subventionnée et passera rapidement à la trappe, entraînant avec elle tout un merveilleux patrimoine !

_________________
J'ai tendu des cordes de clocher à clocher, des guirlandes de fenêtre à fenêtre,
des chaînes d'or d'étoile à étoile, et je danse.
Arthur Rimbaud (Illuminations)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Opéras   

Revenir en haut Aller en bas
 
Opéras
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VITA E BELLA :: LOISIRS :: Spectacles-
Sauter vers: