LA VITA E BELLA

La vie est trop courte pour ne pas la vivre pleinement à chaque instant de chaque jour
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Louvre (Paris)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Evelyne
Admin
avatar

Messages : 803
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 61
Localisation : Floreffe - Belgique

MessageSujet: Le Louvre (Paris)   Lun 3 Sep - 21:12



Le musée du Louvre est le plus grand musée parisien par sa surface (160 106 m² dont 58 470 consacrés aux expositions). Situé au cœur de la ville de Paris, entre la rive droite de la Seine et la rue de Rivoli, dans le Ier arrondissement, le bâtiment est un ancien palais royal, le Palais du Louvre. La statue équestre de Louis XIV constitue le point de départ de l'axe historique, mais le palais n'est pas aligné sur cet axe. C'est l'un des plus anciens musées et le troisième plus grand au monde en terme de superficie. Le Louvre possède une longue histoire de conservation artistique et historique de la France, depuis les rois capétiens jusqu'à nos jours.

Il abrite plusieurs des plus célèbres tableaux au monde : La Joconde de Léonard de Vinci, La Liberté guidant le peuple, de Eugène Delacroix et Le Serment des Horaces de Jacques Louis David. Avec un record de fréquentation de 8,3 millions de visiteurs en 2006, le Louvre est de loin le musée d'art le plus visité au Monde.


Le palais royal

À l'origine du Louvre il y a un château fort, la Grosse tour du Louvre, érigé par le roi Philippe Auguste en 1190. L'une de ses principales missions est la surveillance de l'aval de la Seine, l'une des voies traditionnelles des invasions et razzias depuis l'époque des Vikings. Avec le transfert des biens de l'Ordre du Temple à l'Ordre de l'Hôpital, le Trésor royal précédemment conservé au Temple de Paris est transporté en 1317 au Louvre. Charles V fait du château une résidence royale.

Devenue obsolète, la Grosse tour est détruite par François Ier en 1528 et en 1546 commence la transformation de la forteresse en résidence royale luxueuse. Ces travaux sont conduits par Pierre Lescot et se poursuivent sous le règne d'Henri II et de Charles IX. Deux nouvelles ailes sont alors adjointes au bâtiment.

En 1594, Henri IV décide d'unir le palais du Louvre au palais des Tuileries construit par Catherine de Médicis : c'est le « Grand Dessein », dont la première étape est la Grande Galerie.

La Cour Carrée est édifiée par les architectes Lemercier puis Le Vau sous le règne de Louis XIII et Louis XIV, quadruplant la taille de l'ancienne cour de la Renaissance. La décoration et l'aménagement du palais sont alors dirigés par des peintres comme Poussin, Romanelli et Le Brun. Mais tout ceci est brutalement interrompu lorsque Louis XIV choisit Versailles comme centre du pouvoir et résidence royale en 1678. Le Louvre reste alors longtemps tel quel. Ce n'est qu'au XVIIIe siècle que de nouveaux projets, menés notamment par Gabriel et Soufflot, viennent continuer et achever le « Grand Dessein ». Un de ces nouveaux projets est celui de transformer le Louvre en musée. Il prend naissance sous Louis XV mais n'aboutira véritablement qu'avec la Révolution.


Historique du musée

Plan du Louvre



Les débuts
Tout commence par une exposition des plus beaux tableaux de la collection royale, qui se tient au palais du Luxembourg de 1750 à 1785 et qui connaît un énorme succès. Le marquis de Marigny, directeur général des Bâtiments du Roi, et son successeur le comte d'Angiviller élaborent alors le projet de faire du Louvre un musée permanent. Le projet se transforme en loi le 6 mai 1791, et le 10 août 1793 a lieu l'inauguration du nouveau musée, créé d'abord comme lieu de formation pour les artistes de l'époque qui étaient les seuls, jusqu'en 1855, à pouvoir y entrer en semaine, le public n'étant admis que le dimanche.

Sous l'Empire, le Louvre prend le nom de musée Napoléon. Dominique-Vivant Denon en est le premier directeur ; il en fait le plus grand des musées du monde (avec l'aide active de Napoléon qui pille les pays conquis) et il préside à son démantèlement lors de la chute de l'Empereur (en deux temps). Le musée est agrandi par Percier et Fontaine, qui construisent l'aile de la rue de Rivoli.

D'autres transformations ont lieu sous Napoléon III et notamment la réalisation du grand dessein. Mais en 1871 le musée est incendié lors de la Commune, et l'architecte Hector-Martin Lefuel doit reconstruire une partie des bâtiments. Les Tuileries ne seront jamais reconstruites, et après plusieurs années de délibération, les ruines sont rasées en 1882.

Le Grand Louvre

Sous le premier mandat de François Mitterrand, la décision est prise de redonner au musée l'aile Richelieu qui abrite le ministère des Finances (qui sera relogé dans un nouveau bâtiment à Bercy). D'importants travaux sont alors réalisés sous la direction de Ieoh Ming Pei , le musée est réaménagé et considérablement agrandi. La construction d'une nouvelle entrée en forme de pyramide transforme l'aspect extérieur du musée.


Historique des acquisitions

Le musée s'est d'abord constitué grâce aux collections royales, essentiellement des tableaux (environ 2 500 à la mort de Louis XVI). Ces collections avaient pour l'essentiel été rassemblées par François Ier (nombreux tableaux italiens) et par Louis XIV (commandes, achats divers, notamment les 200 tableaux du banquier Everhard Jabach). On ajoutera aux tableaux les joyaux de la Couronne, qui firent partie du musée dès sa création, et bon nombre de sculptures provenant du musée des Monuments français ou de saisies révolutionnaires.

Puis viennent les diverses saisies effectuées en Europe pendant les guerres napoléoniennes, et les nombreux objets provenant de fouilles effectuées en Égypte ou au Moyen-Orient. À quoi il faut ajouter les importants dons et legs faits au musée, par exemple la collection Edmond de Rothschild, et de nombreux achats tout au long des XIXe et XXe siècles.

Autrement dit, des œuvres de provenances diverses. Au niveau des tableaux les plus connus, la Joconde (Léonard de Vinci) ou la Belle Jardinière (Raphaël) faisaient partie de la collection de François Ier (il acquit la Joconde en 1519). Les Noces de Cana (Véronèse) proviennent du pillage d'un couvent à Venise en 1798[1]. Le Jeune Mendiant (Murillo) a été acheté par Louis XVI en 1782. La Dentellière (Vermeer) ou le célèbre Autoportrait au chardon (Dürer) ont été achetés par le musée respectivement en 1870 et en 1922. Enfin, le Christ en croix du Greco n'a rien coûté au musée, qui l'a récupéré au palais de Justice de Prades (Pyrénées-Orientales) en 1908.

Les deux statues les plus célèbres du musée sont la Vénus de Milo, découverte en 1820 et acquise la même année par l'ambassadeur de France auprès du gouvernement turc, et la Victoire de Samothrace, qui fut découverte en morceaux en 1863 sur l'île de Samothrace par Charles Champoiseau, archéologue et vice-consul de France à Andrinople.


Les différentes collections

Le musée du Louvre compte actuellement différentes collections très riches d'œuvres d'art provenant de civilisations, de cultures et d'époques variées. Il est riche d'environ 300 000 pièces, dont seules 35 000 sont exposées.

Antiquités orientales
Arts de l'Islam
Antiquités égyptiennes
Antiquités grecques, étrusques et romaines
Objets d'art
Peintures
Arts graphiques
Histoire du Louvre et Louvre médiéval
Art et civilisations d'Afrique, d'Asie, d'Océanie et des Amériques


source : Wikipedia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mus%C3%A9e_du_Louvre


Dernière édition par le Mar 4 Sep - 13:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelyne
Admin
avatar

Messages : 803
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 61
Localisation : Floreffe - Belgique

MessageSujet: Re: Le Louvre (Paris)   Mar 4 Sep - 12:46

Lorsque je vais à Paris, j'essaie d'aller au musée et de découvrir une nouvelle salle ... parce que le Louvre ne se découvre pas en une fois !!! Wink
Lors d'une première visite, je conseillerais de visiter les principales curiosités ... c'est déjà pas mal !!!
Ensuite, au gré de vos goûts, approfondissez l'une ou l'autre collection. Wink

Bonne visite !!! cheers

Un très beau blog consacré au musée : Louvre-passion
http://louvre-passion.over-blog.com/


Dernière édition par le Mar 4 Sep - 12:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelyne
Admin
avatar

Messages : 803
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 61
Localisation : Floreffe - Belgique

MessageSujet: Antiquités orientales : Cour Khorsabad   Mar 4 Sep - 12:49

Le cour Khorsabad est l'une de celle que je préfère ... et je ne suis pas la seule (n'est-ce pas petite soeur Wink ). Elle possède une luminosité et une ambiance à nulle autre pareille. I love you

Elle abrite un ensemble exceptionnel des fragments du décor architectural du palais de Sargon II, roi d'Assyrie, à Khorsabad. En 1993, les taureaux androcéphlales marquant les portes et les reliefs muraux ont été transportés dans une nouvelle cour couverte d'une verrière et diposés à leur hauteur d'origine rendant bien l'effet monumental de l'architecture assyrienne.

Une particularité des taureaux à visage d'homme est de posséder cinq pattes ... en effet, disposés à l'angle d'un mur, si vous les regardez de face, vous voyez deux pattes ... et de profil, quatre !



Un peu d'histoire

Dur-Sharrukin « la forteresse de Sargon » (l'actuelle Khorsabad en Irak) fut une des capitales de l'ancien Empire assyrien. Inaugurée en -707 par le roi Sargon II, la ville sera délaissée, en partie inachevée, à sa mort en -705. Dur-Sharrukin, commencée en -717, au plan rectangulaire, s’étend sur 300 ha et est enfermée par une enceinte de 7 Km de long, avec une épaisseur de 24 m et une hauteur variant entre 15,50 m et 24,50 m. Tous les 27 m, 157 tours s’élèvent à 30 m de hauteur. Sept portes assurent les relations, certaines ornées de superbes sculptures de taureaux androcéphales et de briques à glaçure. Au nord-ouest est installé le complexe officiel : une terrasse, haute de 16 à 18 m sur une dizaine d’hectares, supporte le palais, les temples et une ziggourat, haute d’une quarantaine de mètres ; en contrebas se tient une série de palais destinés aux princes ou aux principaux dignitaires.

Le palais comporte quelques 240 cours ou pièces, dont le bâbanu, divisé en deux parties associées et pourvu de dépendances (services, écuries, cuisines, boulangeries, logements de service, celliers, magasins remplis de jarres, réserves d’outil de fer). Il donne majestueusement accès à la salle du trône et à d’autres pièces cérémonielles, toutes ornées d’orthostates sculptés ; en arrière se tient le bîtanu avec les appartements privés. Les temples, voués à Sîn, Shamash, Ningal, Ninurta, Adad et Ea occupent l’angle sud de la terrasse, et malgré leur raffinement, font pâle figure par rapport au palais. Un pont permet d’accéder au temple de Nabû installé sur une terrasse au milieu des palais des princes.

Découverte du site

Les ruines de Dur-Sharrukin furent découvertes en 1843 par le consul de France à Mossoul, Paul Émile Botta. Celui-ci pensait avoir trouvé à Korsabad le site de l'antique Ninive. Le site fut fouillé de 1843 à 1844 et les objets retrouvés envoyés au Louvre. De 1852 à 1853, Victor Place le successeur de Botta au poste de consul reprend le fouilles. Hélas, le navire transportant les pièces découvertes fit naufrage sur le Tigre. Une autre campagne fut menée de 1936 à 1938 par des archéologues Américain de l'Oriental Institute of Chicago.

source : Wikipedia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Dur-Sharrukin

d'autres renseignements :
http://louvre-passion.over-blog.com/article-6810944.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Louvre (Paris)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Louvre (Paris)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avis de marché - Paris - église réformée de l'oratoire du Louvre - Lot 2 sculpture, lot 6 vitraux
» [Collectif] A Monna Lisa, Le Louvre, Paris
» Samedi 17 Janvier 2009 à 10h00 Pyramide du LOUVRE - Paris
» Avis de marché - Paris - Musée du Louvre - remontage d'un cratère grec d'époque géométrique
» PARIS PHOTO : Salon du 19 au 22 novembre au Carrousel du Louvre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VITA E BELLA :: TOURISME :: Musées-
Sauter vers: